•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

100 M$ de Québec et Ottawa pour la SFP Pointe-Noire

point de presse

Le directeur de la SFP Pointe-Noire, Michel Robitaille, le ministre responsable de la région, Jonatan Julien, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau et le premier ministre du Québec, François Legault lors du point de presse à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle-Plamondon

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, ont annoncé vendredi des investissements de 100 millions de dollars à la Société ferroviaire et portuaire (SFP) Pointe-Noire, à Sept-Îles.

Québec participera à hauteur de 50 millions de dollars, tel qu'annoncé dans le dernier budget provincial, afin accroître la capacité des installations de Pointe-Noire et les garder conformes aux normes environnementales. Cela s'ajoute à une contribution de 30 millions de dollars déjà versée par le ministère des Transports.

Ottawa et la SFP Pointe-Noire investiront pour leur part 50 millions de dollars chacun.

L'ensemble du projet, évalué à 180 millions de dollars, doit permettre à la SFP Pointe-Noire de moderniser la cour d'entreposage de minerai Wabush et de construire un nouveau convoyeur afin de relier la cour au quai multiusager du port de Sept-Îles, notamment.

Des travaux doivent également être faits afin d'améliorer le système électrique, la gare de triage ainsi que le système de triage des eaux.

Ça va créer, pendant la construction, 200 emplois bien payés et ça va assurer la consolidation de 185 emplois pour plusieurs années.

François Legault, premier ministre du Québec

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a pour sa part affirmé que cette annonce allait créer des emplois à Sept-Îles, mais également dans le Nord. On crée des jobs ici à Sept-Îles, mais aussi à Fermont et à Wabush, a-t-il affirmé.

Il a ajouté que le rôle que joue Pointe-Noire est primordial pour assurer le transport et la commercialisation des produits d'ici : on peut avoir les meilleurs produits au monde, si on ne peut pas les acheminer rapidement, à l'heure et efficacement, on va perdre beaucoup de jobs et de buisness, a-t-il affirmé.

Legault a la volonté de compléter la route 138

Par ailleurs, le premier ministre a participé à une rencontre avec des militants de la Coalition avenir Québec (CAQ) jeudi soir à Sept-Îles. Questionné au sujet de la route 138, il s'est montré sensible à la question, sans toutefois s'engager fermement.

C'est une volonté qu'on a de compléter la 138. C'est un projet d'un milliard et demi. Pour l'instant, il y a deux tronçons. On parle de plus de 600 millions sur lesquels on s'est commis pour la période 2019 à 2024. Donc ça, ça va se faire.

François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault a ajouté que son équipe analyse l'intégration du projet au Plan québécois des infrastructures. On est en train de revoir tous les besoins à la grandeur du Québec, a-t-il expliqué.

Le premier ministre espère profiter des élections fédérales d'octobre pour soutirer un engagement plus ferme de la part du gouvernement canadien.

Avec la collaboration de Nicolas Lachelle-Plamondon

Côte-Nord

Politique provinciale