•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas de rougeole sur un vol Las Vegas-Montréal

Un main introduit une seringue dans la cuisse d'un enfant.

Toutes les personnes ayant pu être exposées à la rougeole à bord du vol Las Vegas-Montréal ont été contactées.

Photo : La Presse canadienne / Associated Press

Radio-Canada

Les passagers d’un vol Las Vegas-Montréal le 6 août dernier ont été exposés à la rougeole. Une femme à bord de cet avion aurait constaté quelque temps après l’atterrissage des symptômes de la maladie contagieuse.

La passagère a immédiatement consulté un établissement de santé à Montréal, où le diagnostic de rougeole a été confirmé.

Plusieurs établissements de santé, en collaboration avec la compagnie aérienne, ont par la suite joint les passagers du vol qui avaient été en contact avec la dame.

On a fait une enquête pour déterminer l’ensemble des endroits qui pouvaient être à risque. On a regardé […] les lieux où cette personne-là pouvait avoir été, précise la Dre Renée Paré, médecin-conseil à la Direction de la santé publique de Montréal.

Toutes les personnes […] qui étaient exposées à cette personne pendant qu’elle était contagieuse ont été rejointes.

Dre Renée Paré, de la Direction de la santé publique de Montréal

Ce cas permet de comprendre la hausse du nombre de cas de rougeole au Québec cet été.

En moyenne, il y a jusqu’à 4 cas de rougeole par année, alors qu’en 2019, il y en a eu 24.

Dans la plupart des cas, ce sont des personnes qui ont apporté la maladie de l’étranger.

Il y a des gens qui, tant qu’ils sont au Québec, se pensent protégés. Mais des personnes non protégées qui voyagent et qui amènent la rougeole mettent à risque les personnes qui ne sont pas protégées ici non plus, explique la Dre Paré.

La Direction de la santé publique a indiqué que les personnes qui auraient pu être infectées ont été jointes. Aucune contamination n’a été constatée.

Une personne qui n’est pas vaccinée  et qui aurait été exposée à la rougeole doit recevoir une injection d’anticorps dans les 7 jours qui suivent la date d’exposition.

Avec les informations de Davide Gentile

Grand Montréal

Maladie