•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un individu se rend après une chasse à l'homme

Le poste de commandement de la police de Saguenay et une autopatrouille garés en bordure de la route Sainte-Geneviève.

L'homme en crise a entraîné une vaste opération policière.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Mireille Chayer

À Chicoutimi-Nord, les policiers ont arrêté un homme de 44 ans qui est maintenant hospitalisé pour recevoir des soins psychiatriques.

Il s'est rendu vers 2 h du matin après plusieurs minutes de discussions et de négociations.

Du fait de l'état mental perturbé de l'individu, on a agi de manière sécuritaire. On avait entendu une détonation donc on avançait prudemment, car on n'était pas certains. Des explosifs et des feux d'artifice ont été retrouvés dans le véhicule, donc il y a un travail d'enquête à faire à ce niveau-là, rapporte le porte-parole de la Sécurité publique, Carl Tremblay

L'individu était déjà bien connu des policiers, qui le savaient violent.

Témoins

L'affaire a commencé en milieu d'après-midi quand une dame a signalé un homme au comportement erratique dans une pharmacie du secteur nord de Chicoutimi.

Il criait, semblait perturbé et tenait des propos incohérents. Il a aussi eu une conduite erratique au volant. Les policiers de Saguenay l’ont suivi en espérant qu’il s’immobiliserait, mais voyant que l’homme accélérait pour tenter de les semer en multipliant les comportements dangereux, ils ont ralenti la cadence pour éviter les accidents.

On s’est dit qu’on allait le suivre à distance, un moment donné, il va s’arrêter, il va débarquer et on va pouvoir avoir affaire à lui, a expliqué le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier, durant la chasse à l'homme.

L’individu a bifurqué dans un champ dans le secteur des Terres-Rompues. Il a roulé jusqu’à ce que son véhicule s’enlise. Il aurait ensuite pris la fuite à pied, forçant un vaste déploiement dans ce secteur et l’évacuation de quatre résidences du chemin des Terres-Rompues.

Il devra maintenant comparaître en justice pour répondre à des accusations de méfaits et de menaces.

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers