•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux experts pour trouver le nouveau commissaire aux services en français

portrait d'une femme et d'un homme en photo montage.

Le comité est composé du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick par intérim, Michel A.Carrier, et d'une professeure réputée de l’Université d’Ottawa, Linda Cardinal.

Photo : Radio-Canada/Fournie par Linda Cardinal

Radio-Canada

L’ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a annoncé jeudi qu'il mettait en place un comité d'experts bénévoles pour trouver un commissaire chargé de diriger son unité des services en français.

Le comité est composé du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick par intérim, Michel A. Carrier, et d'une professeure réputée de l’Université d’Ottawa, Linda Cardinal.

Linda Cardinal, titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques, contribue par ailleurs au développement de la recherche pour l'Université de l'Ontario français (UOF).

La province avait annoncé la création de ce nouveau poste au sein du bureau de l'ombudsman face au tollé suscité par l'abolition de celui de commissaire aux services en français, qu'occupait François Boileau.

Mon bureau prend très au sérieux sa nouvelle responsabilité de veiller à protéger et promouvoir les droits linguistiques des Ontariens francophones, a déclaré dans un communiqué M. Dubé.

Paul Dubé devant les micros du studio des médias de l'Assemblée législative de l'Ontario.

L'ombudsman de l'Ontario, Paul Dubé, est un officier indépendant et impartial de l’Assemblée législative de l’Ontario qui examine et règle plus de 25 000 plaintes du public chaque année au sujet de plus de 1000 organismes du secteur public.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

L'ombudsman a indiqué chercher une personne possédant un sens aigu de l’équité et de la justice qui connaît très bien la communauté franco-ontarienne et jouit d’une grande crédibilité au sein de cette communauté. Je suis honoré que deux des principales autorités canadiennes dans ce domaine aient accepté de nous aider bénévolement à faire ce choix important.

L'Ombudsman espère sélectionner un nouveau ou une nouvelle commissaire d’ici la fin de l’automne.

En attendant, c'est Paul Dubé qui assume les responsabilités du commissaire aux services en français depuis le départ le 15 août du commissaire intérimaire, Jean-Gilles Pelletier qui était le directeur général de l’ancien Commissariat aux services en français (CSF).

En entrevue à l’émission L’Heure de Pointe, Jean-Gilles Pelletier a d'ailleurs déclaré qu’un comité apporterait de la transparence au processus d’embauche.

Ils font une bonne chose parce que je pense qu’ils veulent se donner un élément de transparence puis d’imputabilité envers le public et une communauté qui a été à l'affût des événements, a-t-il déclaré. Avec un comité, ils vont pouvoir être transparents et imputables et être ouverts aussi.

Jean-Gilles Pelletier a confié qu'il ne considérait pas de pourvoir le poste étant donné qu'il a accepté le poste de directeur général de la Société Santé en français, un poste qu'il ne pouvait pas refuser.

Toronto

Francophonie