•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sécurité ferroviaire compromise de Lac-Mégantic à Farnham, selon Transports Canada

Des rails sous le soleil.

Près de 300 rails de chemin de fer seraient défectueux entre Farnham et Lac-Mégantic, plus du double qu'en 2015.

Photo : Metrolinx

Radio-Canada

Six ans après la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, la sécurité ferroviaire serait toujours alarmante en Estrie, selon un rapport de Transports Canada dont Radio-Canada a obtenu copie.

Dans un avis transmis par Transports Canada à la compagnie Central Maine and Quebec Railway (CMQR) en mai, un inspecteur relève notamment « plusieurs situations et préoccupations urgentes » qui requièrent « des réparations immédiates » sur le tronçon de chemin de fer reliant Farnham à Lac-Mégantic.

Le nombre de rails défectueux aurait par ailleurs plus que doublé au cours des quatre dernières années sur ce tronçon, passant de 115 en 2015 à 253 en 2018, ce qui incite l'inspecteur à qualifier la situation d'alarmante.

Tableau présentant des données.

Le nombre de rails défectueux signalés par un véhicule à ultrasons entre 2015 et 2018 sur le tronçon de voie ferrée reliant Farnham à Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada

Je suis d'avis que la situation actuelle risque de compromettre de façon imminente la sécurité ferroviaire, note l'inspecteur, qui a analysé le tronçon entre le 29 avril et le 1er mai derniers.

Ce dernier ordonne que les rails soient inspectés une fois tous les trois mois jusqu'à ce que le nombre de rails défectueux ait « diminué considérablement ».

« Inacceptable »

La situation est jugée inacceptable par la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire.

On s'est plaint dans le passé d'avoir été soumis à une compagnie broche à foin avec la Montreal, Maine and Atlantic, et on s'aperçoit aujourd'hui que la CMQR n'est pas mieux. Les problèmes sur les rails ont augmenté de plus de 70 % depuis qu'ils sont en exploitation dans la région, peste le porte-parole de la Coalition, Robert Bellefleur.

Ce que ça nous dit, c'est que Transports Canada a fait une inspection, a identifié des facteurs de risques, a demandé à la compagnie de réparer, et le type de réparation qu'on fait, ce n'est que du camouflage, ajoute-t-il.

Se disant elle aussi inquiète, la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, estime que l'inspection de Transports Canada est un rappel de l'importance de construire une voie de contournement dans sa municipalité.

Outre ces enjeux qui sont sur l'ensemble du réseau ferroviaire, on a en plus la pente et la courbe qui demeurent et qui sont un cas unique au Canada, mentionne-t-elle.

Les tentatives de Radio-Canada de joindre la CMQR sont demeurées vaines.

Plus de détails à venir

Estrie

Prévention et sécurité