•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vélos BIXI électriques arrivent à Montréal

Station dans laquelle se trouvent des vélos BIXI standards et un vélo BIXI à assistance électrique

Des vélos à assistance électrique ont été testés par BIXI l'été passé.

Photo : Radio-Canada

Romain Schué

Malgré la concurrence de JUMP, BIXI compte déployer dans les prochaines semaines des vélos électriques dans les rues de la métropole, a appris Radio-Canada. Le prix, promet-on, devrait être attractif.

Une centaine de vélos électriques seront disponibles, à la fois pour les abonnés de BIXI, mais aussi pour n’importe quel utilisateur.

La date précise de mise en circulation n’est pas encore confirmée, mais BIXI et la Ville de Montréal visent un lancement avant l’automne, voire, au plus tôt, à la fin août. Des demandes d’autorisation et d’homologation sont toujours en cours.

L’an passé, entre le 15 août et le 15 novembre, BIXI avait réalisé un projet pilote avec 40 vélos électriques dans les rues et 20 vélos électriques testés sur un circuit fermé, dans l’arrondissement Saint-Laurent. Ce test a été jugé extrêmement « concluant » par BIXI, qui a recommandé à la Ville de Montréal d’aller de l’avant pour l’achat de nouveaux vélos.

Contrairement à ce projet pilote, où le prix de location était alors identique à celui d’un BIXI régulier (2,95 $ pour un trajet de moins de 30 minutes), le coût de location d’une telle bicyclette sera cette fois-ci « légèrement supérieur », confie un représentant de BIXI.

« Il y aura une surcharge, mais ce sera beaucoup moins cher que JUMP », glisse-t-on, en référence à l’arrivée de cette filière d’Uber présente à Montréal depuis juin.

Prix de location pour 30 minutes

  • Vélo électrique JUMP : 9 $
  • Trottinette électrique Lime : 10 $
  • Vélo BIXI : 2,95 $

Contrairement cependant aux vélos JUMP, qui peuvent être déposés sur n’importe quel point d'ancrage, les vélos électriques BIXI devront être quant à eux laissés dans une station BIXI.

Avec l’arrivée de ces vélos électriques, BIXI, qui a enregistré en 2018 plus de 5 millions de déplacements, compte ainsi poursuivre son expansion et permettre aux usagers de se déplacer plus aisément sur l’ensemble du territoire.

Une jeune femme se promène sur un vélo Jump.

L'entreprise Uber a mis en circulation son vélo JUMP dans les rues de Montréal au début de l'été.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Cette année, BIXI a ajouté 1000 nouveaux vélos et 60 stations, pour un total de 7250 vélos et 600 stations dans les 19 arrondissements de la métropole.

Prochainement, l’organisme vise à atteindre la barre des 8000 vélos.

Pour les vélos électriques, le nombre de véhicules sera ajusté selon la demande, assure-t-on.

De son côté, Uber ne veut pas dévoiler le nombre précis de ses bicyclettes présentes dans Montréal. « Quelques centaines », indique-t-on. Une flotte maximale de 1000 vélos électriques en libre-service a été autorisée par la Ville.

Casque obligatoire

Pour utiliser un vélo électrique BIXI, l’utilisateur devra être âgé de 18 ans ou détenir un permis de cyclomoteur (dès 14 ans). Le port du casque sera obligatoire, comme pour les vélos JUMP et les trottinettes Lime. La vitesse sera quant à elle limitée à 32 km/h. Durant le projet pilote, ces engins ne pouvaient pas dépasser 25 km/h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Transports