•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grogne des usagers amène la STTR à modifier son réseau

Le nouveau plan de la Société de Transport de Trois-Rivières est entré en vigueur dimanche.

Le nouveau plan de la Société de Transport de Trois-Rivières est entré en vigueur dimanche.

Photo : Radio-Canada / Anne Andrée Daneau

Radio-Canada

Après avoir fait face à de nombreuses critiques de la part des usagers des autobus, la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) a annoncé jeudi des changements à son nouveau réseau, mis en place il y a cinq semaines.

Dès le 18 août, les correspondances entre les terminus seront facilitées. Pour ce faire, les trajets des lignes 2, 8, 9, 10, 11, 12 et 60 seront modifiés.

Le transfert aux terminus était l’un des problèmes identifiés par les usagers. Ils affirmaient que les autobus quittaient parfois les terminus sans attendre tous les passagers.

La STTR annonce aussi de légères modifications aux trajets des lignes 10 et 25, afin de mieux répondre aux besoins des citoyens et des usagers.

Selon le directeur général de la STTR, Guy de Montigny, cette première vague de modifications se base sur les quelque 500 plaintes citoyennes reçues au cours des cinq dernières semaines.

On fait des hypothèses d’heures de passage, de temps requis pour faire tel tronçon, explique-t-il. Quand on le fait en réalité, il peut y avoir besoin d’ajustement. C’est tous ces détails-là qui nous ont permis de mieux alimenter et procéder à des ajustements.

Un homme répond aux questions des journalistes

Guy De Montigny estime que les modifications qui seront apportées dimanche répondront aux demandes des citoyens.

Photo : Radio-Canada

Il n’est pas exclu que d’autres ajustements soient apportés dans l’avenir, mais pour l’instant, aucune date n’a été précisée.

Pour écouter l'entrevue du directeur général de la STTR, Guy de Montigny, à l'émission 360 PM, cliquez ici.

Le nouveau réseau de transport est entré en vigueur le 7 juillet. Avant même son implantation, de nombreux citoyens avaient fait part de leurs crainte.

Des citoyens toujours insatisfaits

Ces adaptations à la réalité des transports trifluvienne arrivent alors qu’un comité de citoyens, regroupant une dizaine d’utilisateurs, s’est créé au cours du dernier mois. Ils sont à la recherche de solutions, mais pour eux, c’est trop peu trop tard. Ils ont perdu confiance en la STTR et ne croient plus aux annonces du genre.

Une femme répond aux questions des journalistes.

Hélène Gauron a rassemblé une dizaine de citoyens qui testent depuis un mois le nouveau réseau de la STTR.

Photo : Radio-Canada

« J’ai vu des choses que je ne pensais jamais voir de ma vie:des personnes âgées qui s’engueulaient parce qu’ils étaient exténués, fatigués », explique Hélène Gauron, responsable du Comité citoyen du transport de Trois-Rivières.

Le comité espère que les changements seront bénéfiques pour le réseau et réitère d’autres demandes. 

Au niveau des aînés, il faudrait remettre plus d’arrêts, là où il y a des résidences, ajoute Mme Gauron. Il faudrait aussi améliorer grandement la fiabilité de l’application mobile et pour le Centre commercial les rivières, ce serait important qu’il y ait des négociations pour qu’il soit revitalisé à nouveau.

D'après les informations d'Anne-Andrée Daneau

Mauricie et Centre du Québec

Transport en commun