•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit chez SaskTel : Unifor rejette une offre « inacceptable » de l’employeur

Logo de la société d'État SaskTel.

Les employés de SaskTel sont sans convention collective depuis le 16 mars.

Photo : Radio-Canada / Neil Cochrane

Radio-Canada

Le syndicat des travailleurs de la société d'État SaskTel, Unifor, a rejeté jeudi la plus récente offre patronale, la considérant comme « inacceptable », en plus d’être « une insulte » à tous les membres du syndicat.

Unifor, qui représente environ 3000 employés du géant des télécommunications, soutient que l’offre reçue ne prévoyait aucune augmentation salariale jusqu’en 2021, ce qui est l’un des principaux points en litige dans ce conflit de travail.

Une hausse de 1 % était par la suite prévue, mais la proposition était tout de même irrecevable, aux yeux du syndicat.

Ce n’est pas raisonnable. C’est une claque en plein visage, affirme la directrice de la région de l’Ouest d’Unifor, Joie Warnock.

À la fin du mois de juillet, les membres d’Unifor ont voté pour un mandat de grève.

Le syndicat avait cependant affirmé qu’aucune mesure ne serait prise avant les prochaines discussions avec l’employeur au milieu du mois d’août.

Après avoir rejeté l’offre présentée par SaskTel, le syndicat dit évaluer ses possibilités, mais confirme qu’un préavis de grève de 72 heures n’a pas été donné à l’employeur pour le moment.

De son côté, SaskTel déclare être déterminée à poursuivre les négociations avec le syndicat dans le but d’en venir à une entente.

La convention collective des membres d’Unifor est échue depuis le mois de mars.

Avec les informations de CBC News

Saskatchewan

Relations de travail