•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une icône de la Vierge Marie suinterait à Windsor

Photo des mains d'une personne qui tiennent une icône brune de la Vierge Marie.

L'icône de la Vierge Marie qui suinte, selon des paroissiens de Windsor.

Photo : Facebook/Église St. Simeon

Radio-Canada

Le prêtre et des fidèles de la paroisse St. Simeon à Windsor, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, disent qu'une icône de leur église, dépeignant la Vierge Marie et Jésus, suinte.

L’église grecque-catholique melkite a publié plusieurs vidéos de qualité moyenne sur sa page Facebook, où l’on peut apercevoir des paroissiens tenir l’icône.

Dans la vidéo la plus récente, des gouttelettes d'huile semblent tomber sur un plateau tenu sous l’icône.

Le tout a commencé le 6 août selon les paroissiens, un groupe de jeunes et le prêtre de l'église St. Simeon disent avoir remarqué des « flux de liquide » provenant de l'icône. Ils ont d’abord essuyé le liquide, pensant que ce n’était rien d’important.

Mais plus tard dans la même journée, alors qu’un autre paroissien priait devant l’icône, « ils ont trouvé de l’huile partout sur le sol, sur le podium, provenant de l’icône », a soutenu Lina Khoury, porte-parole de l’église.

En tant que catholiques croyants, nous n’attendons pas que de l’huile goutte d’une icône pour avoir la foi. C’est juste une bénédiction, commente Mme Khoury.

Selon l’église qui offre des messes en anglais et en arabe, ce phénomène a attiré des centaines de visiteurs de Windsor et de l'extérieur de la ville, car il représente « l’espoir et la guérison ».

Des paroissiens se relaient 24 h sur 24 pour garder l'icône.

Supercherie?

En 2010, une résidente de Windsor, Fadia Ibrahim, avait été sommée de retirer une statue de la Vierge qu'elle avait installée sur sa pelouse, en raison du flot de visiteurs.

Des centaines d’adorateurs étaient venus prier près de cette statue, qui, selon eux, souriait le jour et pleurait de l’huile la nuit.

Toutefois, un voisin, George Kotevski, avait porté plainte auprès de la Ville, affirmant que ces visiteurs perturbaient la vie du quartier. Je paye mes impôts, et je veux de la paix et du silence, avait-il dit.

La Ville avait finalement forcé Mme Ibrahim à enlever la statue.

Avec les informations de CBC News

Windsor

Croyances et religions