•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeanson en eaux troubles

Radio-Canada

Décidément, les mots Championnats du monde sont synonymes de malchance pour Geneviève Jeanson. Après des tendinites aux genoux qui l'avaient contrainte à déclarer forfait en 2001 et 2002, la Canadienne a été déclarée inapte à prendre le départ en raison d'un taux d'hématocrite trop élevé en 2003.

11 octobre 2003 – Décidément, les mots Championnats du monde sont synonymes de malchance pour Geneviève Jeanson. Après des tendinites aux genoux qui l'avaient contrainte à déclarer forfait en 2001 et 2002, la Canadienne a été déclarée inapte à prendre le départ en raison d'un taux d'hématocrite trop élevé cette année devant les siens.

Jeanson soutient que c'est à cause de sa tente hypoxique qu'elle a échoué le contrôle inopiné de la Commission sécurité et conditions du sport de l'Union cycliste internationale.

Cependant, des recherches démontrent qu'une utilisation continue et intensive de cette tente demande une surveillance très précise à l'aide de tests sanguins et d'un oxymètre. De plus, la tente peut causer des stress physiologiques supplémentaires en phase de haut volume d'entraînement et perturber le sommeil la nuit.

Si l'utilisation de cette tente demande des précautions si particulières, Jeanson devrait être suivie régulièrement par un médecin, non? Pourquoi n'a-t-elle pas été testée une ou deux semaines avant les Mondiaux? Ou même la veille puisqu'elle dormait encore dans sa tente?

Il me semble qu'il y a eu négligence de la part de son entourage. Une erreur de débutant! Si la marge d'erreur est très mince quand on dort dans une tente, on a intérêt à surveiller de près les variations de son taux, surtout quand il s'agit des Mondiaux et qu'ils se déroulent chez vous.

Un résultat inférieur à la limite de 47 lui aurait au moins évité toute cette humiliation publique.

Pis encore, en ne voulant pas dévoiler le résultat du test, Jeanson laisse planer le doute qu'elle a vraiment triché. Si elle avait confirmé que son résultat était, par exemple, de 47,3, tout le monde lui aurait donné la bénédiction. Sauf que lorsqu'on ne parle pas, c'est comme si on s'avouait coupable.

Longue disette

La Québécoise de 22 ans n'a pas participé à une course sur route des Championnats du monde depuis sa victoire chez les juniors en 1999. Celle qu'on voyait comme la digne successeure de Jeannie Longo tarde à laisser sa marque chez les élites.

Elle est sans contredit l'une des meilleures cyclistes nord-américaines, sinon la meilleure. Elle s'est imposée à la Flèche wallonne et au Tour de Snowy en 2000 pour satisfaire aux critères de sélection des Jeux de Sydney et elle a soulevé la foule à Montréal avec ses deux victoires à la Coupe du monde, mais elle n'a pas encore fait preuve de constance à l'échelle mondiale, se mesurant rarement à l'élite de sa discipline.

Je ne veux pas faire de comparaison, Jeanson est encore jeune, mais j'ai l'impression que sa carrière stagne, un peu comme Jacques Villeneuve avant qu'il quitte la F1 avec disgrâce.

Déjà qu'elle ne fait pas l'unanimité au sein de l'équipe canadienne, ce n'est pas en éclaboussant son sport qu'elle se fera plus d'amis. Si ça peut améliorer son bien-être, elle doit mettre de l'ordre dans la baraque avant qu'il ne soit trop tard.

Aucun thème sélectionné