•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des experts en santé publique favorables au régime universel d’assurance médicaments

Une pharmacienne tient des médicaments.

Les experts appellent à passer à l'étape de la mise en oeuvre du régime.

Photo : iStock

Radio-Canada

Plus de 1000 experts universitaires en santé et en politique publique demandent à tous les partis politiques de s’engager en faveur d’un régime public universel d’assurance médicaments au cours de la prochaine campagne électorale.

Dans une lettre commune, ces experts affirment que l’accès aux médicaments est un droit de la personne et que « les nombreuses recherches dans le domaine soutiennent clairement la mise en place d’un tel régime ».

Nous avons rédigé cette lettre afin de laisser savoir aux décideurs politiques et au public que la très grande majorité des experts en santé supportent la mise en place d’un régime public universel d’assurance médicaments, explique Steve Morgan, professeur en politique de la santé à l’Université de la Colombie-Britannique et fondateur de Pharmacare 2020.

Les régimes publics universels d’assurance médicaments ont amélioré l’accès aux médicaments tout en diminuant leurs coûts partout où ils ont été implantés – à savoir dans tous les pays développés possédant un système de santé public.

Marc-André Gagnon, professeur de politique publique à l’Université Carleton

En n’offrant pas de couverture publique et universelle pour les médicaments, le Canada fait figure « d’anomalie » par rapport aux autres pays et est un grand perdant, insistent par ailleurs les signataires de la lettre.

Les médecins supportent un régime public universel d’assurance médicaments parce qu’ils voient à quel point quelqu’un peut souffrir lorsqu’il n’a pas accès aux médicaments dont ils ont besoin.

Nav Persaud, médecin et chercheur à l’Université de Toronto

Les signataires de la lettre font remarquer que depuis les années 1960, cinq commissions nationales ont toutes conclu qu’un régime public universel est la manière la plus efficace et la plus équitable pour assurer un accès universel aux médicaments nécessaires.

La liste des signataires inclut des professeurs de médecine, de pharmacie, de sciences infirmières, de santé publique, d'économie, de droit et de science politique ainsi que d’autres champs associés à la santé et aux politiques publiques.

Les signataires incluent 72 détenteurs de chaires de recherche et 24 membres et officiers de l’Ordre du Canada.

Politique fédérale

Politique