•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des lots totalisant 4,4 M$ toujours pas réclamés en Ontario

Vérifiez vos vieux billets de loterie — vous êtes peut-être plus riche que vous ne l’auriez pensé.

Des billets de loterie.

Environ 1 % des billets gagnants - soit une valeur de 24 millions - n'ont pas été réclamés en 2018-2019, selon la Société des loteries et des jeux de l'Ontario.

Photo : Katherine Holland/CBC

Philippe de Montigny

Selon la Société des loteries et des jeux de l’Ontario (OLG), il reste toujours 26 lots non réclamés d’une valeur totale de 4,4 millions de dollars (plus précisément 4 422 629,90 $).

Le détaillant de billets de loterie dit débourser 99 % de ses prix en argent. L’an dernier, 2,38 milliards de dollars ont été versés aux gagnants, mais 24 millions — environ 1 % des sommes remportées — n’ont pas été réclamés.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour rappeler aux acheteurs de billets que cet argent les attend.

Tony Bitonti, porte-parole, Société des loteries et des jeux de l’Ontario

Les prix qui constituent cette tranche de 1 % sont souvent de plus petits montants, précise-t-il.

Nous mettons les prix de 10 000 $ et plus sur notre site web parce que nous voulons vraiment que les gens viennent récolter ces gros lots, affirme M. Bitonti.

Tony Bitonti, porte-parole de la Société des loteries et des jeux de l'Ontario

Tony Bitonti, porte-parole de la Société des loteries et des jeux de l'Ontario

Photo : CBC

OLG a d’ailleurs une application mobile permettant aux joueurs de vérifier s’ils ont un billet gagnant, sans devoir se rendre à un point de vente.

Maintenant ou jamais

Malgré les efforts d’OLG, ces gros lots finissent parfois par ne jamais être réclamés. Parmi les 4,4 millions de dollars, il y a le détenteur d’un billet gagnant de Lotto Max, vendu à Toronto en décembre dernier, qui n’a toujours pas récolté son prix d’un million, selon le site web d’OLG.

La semaine dernière, Loto-Québec a lancé un appel à cinq millionnaires qui s’ignorent. Les billets gagnants, qui ont remporté 1 million de dollars chacun, avaient été achetés à Gatineau, à Terrebonne, à Longueuil, ainsi que dans les comtés de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi.

Un logo circulaire bleu et blanc, sous lequel on peut lire Loto Québec, est photographié devant un gratte-ciel.

L'édifice de Loto-Québec

Photo : Radio-Canada

La plupart des billets gagnants expirent un an après le tirage.

Un billet gagnant de Lotto Max Maxmillions de 500 000 $ a expiré le mois dernier. Il avait été acheté dans la région de Durham en juillet 2018.

Mais le plus grand montant abandonné de l’histoire d’OLG : un prix de 5 millions de dollars. Il s’agissait d’un billet de Lotto 6/49 vendu dans le Nord-Est de l’Ontario il y a 15 ans.

Où va l’argent jamais réclamé?

Dans le cas des loteries exploitées uniquement par OLG, telles que Lottario, les montants non réclamés reviennent à la province, en vertu de la Loi sur la Société des loteries et des jeux de l’Ontario.

En bout de ligne, l’argent revient à la population ontarienne, lance Tony Bitonti.

Le porte-parole d’OLG souligne toutefois que les prix des loteries nationales, telles que la Lotto 6/49, sont réinvestis dans d’autres loteries ou concours promotionnels.

billets-loto-quebec

Les prix non réclamés des loteries d'OLG reviennent au gouvernement ontarien.

Photo : Radio-Canada

Selon OLG, la majorité des joueurs finissent par vérifier leurs billets tandis qu'une minorité ne les vérifie pas régulièrement.

Avec les informations de Chris Glover

Toronto

Jeux et loteries