•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huawei travaille déjà sur la 6G dans un de ses laboratoires canadiens

Le logo de Huawei sur un mur dans un centre commercial.

Il faudra attendre au moins jusqu’en 2030 pour que la prochaine génération des communications mobiles soit disponible pour le grand public.

Photo : Reuters / Aly Song

Radio-Canada

Tandis que le déploiement du réseau mobile 5G ne fait que commencer, le géant chinois des télécommunications Huawei travaille déjà sur la prochaine génération des communications mobiles dans son centre de recherche et développement à Ottawa.

La recherche de l’entreprise sur la 6G n’en est encore qu’à ses débuts. Selon le vice-président de la stratégie de recherche et des partenariats de Huawei au Canada, Song Zhang, il faudra attendre au moins jusqu’en 2030 pour qu’elle soit accessible au grand public.

Huawei est le leader mondial du marché de la 5G, mais ses infrastructures de télécommunications sont bannies aux États-Unis par crainte que ces équipements facilitent l'espionnage par les autorités chinoises. Le pays a recommandé à ses alliés de faire de même, et l’Australie lui a déjà emboîté le pas.

Le gouvernement canadien étudie actuellement la possibilité d’interdire à l’entreprise chinoise de participer au déploiement de la 5G sur son territoire. Une décision devrait être rendue après les élections fédérales d’automne.

La 5G sera 20 fois plus rapide que le réseau 4G actuel, ce qui servira bien sûr à télécharger et à téléverser des données plus rapidement avec son téléphone mobile, mais surtout à propulser l’internet des objets, par exemple les voitures autonomes.

Huawei n’est pas la seule entreprise technologique à entamer le développement de la prochaine génération des communications mobiles. Dans les derniers mois, les firmes sud-coréennes Samsung et LG ont confirmé avoir commencé leurs recherches sur le développement de la 6G.

Avec les informations de The Logic, et CNet

Innovation technologique

Techno