•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre mesures pour sécuriser la voie de desserte de l'A-440

Des pompiers arrosent des carcasses de véhicules.

Neuf véhicules, dont deux poids lourds, ont été accidentés le 5 août sur l'A-440. Le drame a fait quatre morts et trois blessés graves.

Photo : Radio-Canada

Joëlle Girard

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) implantera à court terme quatre mesures pour sécuriser la voie de desserte de l'autoroute 440, dans la foulée de l'accident qui a coûté la vie à quatre personnes le 5 août dernier.

Les mesures sont les suivantes :

  • une présence policière accrue;
  • un rafraîchissement du marquage et le prolongement de la ligne continue, à gauche de la voie de droite, à l'approche de la sortie 22, sur une distance de 20 à 25 mètres;
  • l'ajout de nouveaux panneaux de signalisation dans deux emplacements;
  • l'ajout d'un radar photo mobile pour contrôler la vitesse des automobilistes.

En point de presse jeudi matin, le ministre des Transports François Bonnardel a assuré que ces mesures seraient mises en place dans les prochains jours, sinon dans les prochaines heures.

Assurer la sécurité du réseau [...], c'est ma priorité avant toute chose et, dans les circonstances, c'est d'assurer qu'on n'ait plus, malheureusement, d'accident comme celui qu'on a connu la semaine passée sur l'A-440, a résumé le ministre Bonnardel.

Dans un rapport réalisé en 2011 pour le MTQ, des chercheurs de Polytechnique Montréal et de l’Université McGill ont toutefois conclu que l'efficacité du prolongement de la ligne blanche continue « n’est pas prouvée ou est négligeable » pour limiter les rabattements dangereux et les accidents aux abords des bretelles d’autoroutes.

Dans les circonstances, c'est une série de petites mesures qui, nous croyons, va assurer la sécurité encore plus des automobilistes. Maintenant, je ne peux pas empêcher des contrevenants, des automobilistes, de se dire : "La ligne est pleine, mais je prends le risque pareil de m'engager".

François Bonnardel, ministre des Transports

Au lendemain de l'accident, survenu en direction ouest, à la hauteur du boulevard Industriel, près de l'autoroute 15, M. Bonnardel s'était rendu sur place afin de comprendre les causes probables du drame. Il avait alors évoqué le prolongement de la ligne continue pour empêcher les automobilistes d’entrer à la dernière minute (sur l'autoroute) et d’utiliser la voie de service.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), l'accident s'est produit lorsqu'un poids lourd a heurté une voiture, déclenchant un important un incendie et une réaction en chaîne. En tout, neuf véhicules, dont deux poids lourds, ont été impliqués. Le drame, qui fait toujours l'objet d'une enquête de la SQ, a fait quatre morts et trois blessés graves.

Sécuriser, mais préserver la fluidité

Questionné sur la possibilité de fermer la sortie 22 le temps de la sécuriser de manière permanente, le ministre a rappelé l'importance de cet axe routier pour la fluidité du trafic dans la grande région de Montréal.

On a eu quatre ou cinq rencontres importantes dans les dernières journées pour mettre toutes les options sur la table, dont celle de fermer [cette sortie]. Mais à court terme, [cela causerait] un problème monstre en amont avec la sortie 24, a justifié M. Bonnardel.

Près de 300 000 véhicules empruntent les autoroutes 15 et 440 chaque jour dans le secteur où s’est produite la tragédie.

Le ministre n'a pas nié qu'il faudrait revoir la configuration du réseau autoroutier, à plus long terme. Tout ce qui a été construit il y a 50 ans, dans une certaine mesure, c’est difficile de vous dire aujourd'hui que ça répond au nombre d’automobilistes, qui a plus que triplé, a-t-il noté.

M. Bonnardel ne s'est toutefois pas prononcé sur la possibilité de construire un échangeur pour sécuriser cette zone. Le MTQ doit investir quelque 5 milliards de dollars dans le réseau au cours des deux prochaines années, a-t-il simplement rappelé.

Transports Québec a lancé une analyse de sécurité portant sur la configuration des autoroutes 440 et 15 à Laval au lendemain de l'accident du 6 août. Ce processus est toujours en cours et les recommandations finales seront connues au printemps 2020.

Grand Montréal

Prévention et sécurité