•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opposition grandissante à un projet de forage entre deux parcs protégés de la C.-B.

Un déversement de résidus miniers.

L'une des mines de la société Imperial Metals a été, en 2014, le théâtre du plus grand désastre minier écologique de la province.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Plus de 140 organisations canadiennes et américaines ont joint leur voix pour s’opposer au projet de forage dans les sources de Skagit, une région entourée de parcs protégés située dans le sud de la Colombie-Britannique.

Des travaux exploratoires menés en 2017 ont révélé le potentiel de l'exploitation aurifère entre les parcs provinciaux Skagit Valley et EC Manning.

En décembre 2018, la compagnie Imperial Metals a demandé à effectuer davantage de travaux d'exploration, notamment de forage et de tranchée. La société minière prévoit commencer ses travaux cette année.

Opposition des deux côtés de la frontière

La liste grandissante de noms qui s’opposent au projet inclut des Premières Nations du Canada et des États-Unis, des groupes de protection de la nature, des groupes d’utilisateurs de loisirs, des entreprises locales et des hommes politiques américains. Cette semaine, 29 noms se sont ajoutés à la liste, notamment Arc'teryx, Red Tuck Beer, Patagonia Vancouver et la Guide Outfitters Association of BC.

Tom Uniack, le directeur de Washington Wild, une organisation à but non lucratif, souligne l’importance de préserver les sources de Skagit, qui se trouvent en sol canadien, mais se déversent directement dans l'État de Washington.

C'est l'un des cours d'eau à saumon les plus productifs et il est emblématique pour de nombreuses raisons.

Tom Uniack, directeur Washington Wild

Crainte d'un autre désastre minier

L'une des mines de la société Imperial Metals, Mount Polley, a été en 2014 le théâtre du plus grand désastre minier écologique de la province. Au total, 24 millions de mètres cubes de déchets miniers se sont déversés dans les cours d'eau près de Likely après l'effondrement d'un barrage.

Tom Uniack espère que le gouvernement de la Colombie-Britannique rejettera la demande de permis d'exploitation de cette société minière, et dit que la décision est attendue sous peu.

Avec les informations de Rafferty Baker

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie minière