•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mitzie Hunter veut devenir chef du Parti libéral ontarien

Une femme écoute un journaliste pendant une mêlée de presse.

Mitzie Hunter, candidate à la direction du Parti libéral de l’Ontario.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’ex-ministre ontarienne Mitzie Hunter se lance dans la course à la direction de son parti.

Mme Hunter faisait partie du petit groupe de sept députés libéraux élus en juin 2018, quand les conservateurs de Doug Ford ont pris le pouvoir.

Le Parti libéral de l’Ontario a perdu son statut de parti officiel à l’Assemblée législative.

Lors d’un discours devant des partisans, mercredi soir, Mitzie Hunter a souligné la nécessité pour le parti de revoir son approche et le besoin d’offrir plus de possibilités aux Ontariens, notamment en matière d’éducation et de formation professionnelle.

Pour y parvenir, a-t-elle déclaré, nous avons besoin d’un chef solide, expérimenté et prêt à faire des changements audacieux. C’est ce dont nous avons besoin et c’est pour cela que je me présente.

La députée, qui représente une circonscription de l’est de Toronto, a été élue pour la première fois lors d’une élection partielle en 2013.

Deux autres anciens ministres libéraux, Steven Del Duca et Michael Coteau, étaient déjà dans la course. Alvin Tedjo, un candidat libéral défait, avait aussi annoncé sa candidature.

Le nouveau chef sera choisi lors d’un congrès, les 6 et 7 mars, à Mississauga, en banlieue de Toronto.

Les candidats doivent débourser 100 000 $. Le quart de cette somme est un dépôt remboursable.

Avec les informations de La Presse canadienne

Toronto

Politique provinciale