•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de mine américain soulève des inquiétudes pour la qualité des eaux frontalières

Un quai sur le bord d'une rivière.

De l'eau contaminée pourrait être déversée par une mine américaine et pourrait se retrouver dans la rivière à la Pluie qui sépare l'Ontario et le Minnesota.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

Des opposants américains à un projet de mine de cuivre dans le nord du Minnesota près de la frontière avec l’Ontario, dans la région de la route frontalière des Voyageurs (Boundary Waters), espèrent obtenir l’appui des résidents du Nord-Ouest de l'Ontario dans leur lutte.

Ce type d’exploitation minière de minerais sulfurés entraîne inévitablement la dégradation de la qualité de l’eau, selon Becky Rom, présidente de la Coalition pour la protection de la route frontalière des Voyageurs (Coalition to Save the Boundary Waters).

Beaucoup de gens s’opposent à la mine, car elle serait située près de zones protégées, souligne Mme Rom.

La coalition espère sensibiliser les citoyens et les politiciens canadiens aux risques pour la qualité de l’eau si le gisement de cuivre est exploité.

Des membres de la Coalition ont tenu une rencontre publique mercredi soir dans la ville ontarienne de Fort Frances.

Elle explique que la mine proposée déverserait de l’eau dans la route frontalière des Voyageurs, un réseau de plusieurs lacs et rivières qui forment la frontière entre l’Ontario et le Minnesota.

[Le réseau] est également très vulnérable, parce que la chimie des eaux nous indique qu'il y a très peu de composés de base qui permettraient de contrer l'introduction du drainage minier acide [produit par l'exploitation du cuivre].

Becky Rom, présidente de la Coalition pour la protection de la route frontalière des Voyageurs

L’extraction du cuivre est l’industrie la plus polluante aux États-Unis selon l’Agence américaine de protection de l’environnement, souligne Mme Rom.

Elle ajoute que cette région du Minnesota a été déclarée district minier et que les normes de qualité de l’eau sont différentes dans cette partie de l’État.

La Première Nation ontarienne du Lac La Croix est déjà mobilisée, raconte la présidente de la coalition. Il s’agirait de la première communauté qui serait atteinte par les polluants.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Pollution