•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec Val-d'Or, Baie-Comeau dénonce l'uniformité de certaines politiques

Une douzaine de personnes posent, debout, dans l'escalier de la façade de l'hôtel de ville de Baie-Comeau

La rencontre entre des représentants municipaux de Baie-Comeau et de Val-d'Or est la seconde du genre entre les deux villes.

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Louis Lessard

La pertinence des politiques nationales pour répondre aux enjeux locaux s'est retrouvée au centre des discussions des délégations des villes de Baie-Comeau et de Val-d'Or, réunies sur la Côte-Nord mardi et mercredi.

Les défis qu'entraînent la pénurie de main-d'œuvre, la rétention de la population, le développement économique et l'offre en enseignement supérieur dans les régions ont été abordés.

Les maires Yves Montigny et Pierre Corbeil, respectivement de Baie-Comeau et de Val-d'Or, constatent que les politiques initiées par la province sont souvent inadéquates pour les villes ou différentes régions.

Souvent, les lois, les règlements, les mesures du gouvernement sont « mur-à-mur » et ça ne s'applique pas à Baie-Comeau, ça ne s'applique pas à Val-d'Or.

Pierre Corbeil, maire de Val-d'Or

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, abonde dans le même sens, il estime lui aussi que les solutions uniques sont vouées à l'échec. Il lance un appel à la solidarité entre les municipalités. On va être capable de préserver ce lien-là, d'apprendre de la communauté de Val-d'Or et de partager nos bons coups.

Un enthousiasme partagé par son collègue de Val-d'Or, Pierre Corbeil.

Il faut aller, ensemble, dire: voici pourquoi ça ne s'applique pas ici ou ça ne s'applique pas chez nous ou ça ne s'applique pas dans ni l'une ni l'autre des deux places.

La rencontre de deux jours visait principalement à favoriser les échanges entre les deux villes sur leurs problématiques respectives et les solutions que leurs administrations entendent y apporter.

Les maires se réjouissent que ces discussions leur aient permis de s'outiller pour interpeller les gouvernements avec une nouvelle force de frappe.

Il faut absolument que les cités régionales soient solidaires, martèle le maire de Val-d'Or, pour après pouvoir aller frapper aux portes des gouvernements du Québec et du Canada pour être entendu et avoir accès à des programmes et des mesures adaptées à leurs situations.

Cette rencontre entre Baie-Comeau et Val-d'Or est la seconde du genre entre les deux villes. La première a eu lieu en 2016.

avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Côte-Nord

Politique régionale