•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Gaspésien Alexandre Boulay pressenti pour être candidat à la direction du PLQ


Pierre Moreau, Philippe Couillard et Alexandre Boulay en conférence de presse devant la mer.

Alexandre Boulay s'était présenté dans Gaspé à l'élection de 2018.

Photo : Radio-Canada

Mathieu Dion

Qui est la personne provenant des régions qui pourrait succéder à Philippe Couillard au Parti libéral du Québec (PLQ)? Selon nos informations, l'ancien candidat dans Gaspé à la dernière élection, Alexandre Boulay, serait la source de bien des espoirs pour sauver la formation politique.

Dans les dernières semaines, les appels d'organisateurs et de militants libéraux se seraient multipliés pour le solliciter. Il entamerait maintenant une réflexion pour se lancer dans la course à la direction du parti; une décision qui serait loin d'être prise.

Bien connu en Gaspésie, Alexandre Boulay a vu filer sa victoire aux mains de la péquiste Méganne Perry-Melançon en 2018 par seulement 41 voix après un dépouillement judiciaire. Il avait été présenté comme un candidat vedette dans la région par l'ancien chef Philippe Couillard.

Il est depuis de retour à temps plein dans ses fonctions de directeur de l'usine de pales d'éoliennes LM Wind Power, qui compte 475 employés à Gaspé.

Signe que la pression s'accentue sur M. Boulay, ces informations nous ont été confirmées mercredi alors que nous avions sondé le terrain il y a plusieurs jours. Elles faisaient suite à une déclaration le jour même d'un chroniqueur d'une radio montréalaise évoquant « quelqu'un des régions » qui serait « assez connu ».

Jusqu'ici, seule la députée et ancienne ministre Dominique Anglade a officiellement annoncé sa candidature, mais elle est perçue par beaucoup comme trop associée à la région de Montréal et peu susceptible de permettre aux libéraux de regagner les régions. Sa collègue Marwah Rizqy entend confirmer la sienne plus tard à l'automne, mais elle prévoit une série d'annonces et de lettres ouvertes d'ici là. Les anciens ministres Gaétan Barrette et Marie Montpetit se disent aussi en réflexion.

La course sera lancée à l'occasion du conseil général du PLQ au mois de novembre et prendra fin au printemps 2020.

Mathieu Dion est correspondant parlementaire à Québec

Politique provinciale

Politique