•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à Philadelphie : le tireur est arrêté

Des policiers de Philadelphie sont armés et prêts à intervenir.

Les autorités ont arrêté le suspect en début de nuit jeudi.

Photo : Associated Press / Matt Rourke

Radio-Canada

Un tireur qui a blessé six policiers de Philadelphie lors d’une intervention mercredi après-midi s'est rendu en début de nuit jeudi après plusieurs heures d’affrontement avec les forces de l’ordre.

Le commissaire de la police de Philadelphie, Richard Ross, a précisé lors d'une conférence de presse que la vie d'aucun des policiers blessés n'était en danger.

Deux policiers qui étaient retenus dans l'immeuble où se trouvait le tireur ont été libérés.

L'incident a commencé à Nicetown, un quartier du nord de Philadelphie, vers 16 h 30. Les policiers étaient déjà entrés dans la résidence lorsque la fusillade a éclaté. Les policiers ont échangé des coups de feu avec le tireur et certains ont dû fuir par les fenêtres du logement.

Des coups de feu avaient également été entendus au cours de la soirée.

L'enjeu du contrôle des armes à feu

Le maire de Philadelphie, Jim Kenney, a mis en cause les responsables politiques pour l'absence de mesures afin de limiter la violence par armes à feu.

Les autorités, aussi bien au niveau fédéral qu'au niveau de l'État [de Pennsylvanie], ne veulent pas faire quoi que ce soit pour enlever les armes de la rue, a déclaré M. Kenney à la presse.

Nos agents méritent d'être protégés, ils ne méritent pas de se faire tirer dessus par un type pendant des heures avec une quantité illimitée de munitions. C'est dégoûtant. Nous devons faire quelque chose, a ajouté le maire.

Avec les informations de Associated Press, CNN, et Agence France-Presse

Amériques

International