•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs et le NPD mettent l’accent sur les hôpitaux

Brian Pallister s'exprimant à un point de presse.

Brian Pallister promet un nouveau service d'urgence à l'Hôpital Saint-Boniface s'il est élu.

Photo : Radio-Canada / Ian Froese

Radio-Canada

Le Parti progressiste-conservateur promet de construire un nouveau service d'urgence à l’Hôpital Saint-Boniface et d’investir davantage dans le système de santé. De son côté, le NPD promet deux heures de stationnement gratuit dans les hôpitaux.

Brian Pallister affirme que son parti travaille en suivant les conseils du groupe de travail sur les temps d’attente dans les services d’urgence pour bâtir un nouveau service d’urgence pour la somme de 90 millions de dollars.

Les conservateurs promettent également d’investir 2 milliards de dollars sur quatre ans pour le système de santé, sans toutefois détailler les dépenses annuelles.

« Cette garantie est un reflet de notre engagement de longue durée envers le système de santé. C’est notre priorité pour les Manitobains. Il s’agit de leur donner les soins centrés sur les patients dont ils ont besoin », affirme le chef des progressistes-conservateurs.

La présidente de l’Office régional de santé de Winnipeg, Karen Dunlop, est emballée par cette promesse longtemps attendue d’augmenter la capacité de l’Hôpital Saint-Boniface.

« On a besoin d’un nouveau service d’urgence depuis 20 ans. Les rénovations n’ont jamais été un remplacement pour un service d’urgence », souligne-t-elle.

Pour les libéraux, cette promesse est loin de faire le poids. Ils estiment en effet que les conservateurs ont montré par le passé une certaine tendance à dépenser moins que ce qui avait été annoncé.

« La réalité, c’est que le Parti conservateur a toujours promis plus chaque année pour enfin instaurer des coupes et des gels budgétaires. Il n’y a aucune raison que cela change », déclare le chef des libéraux, Dougald Lamont.

Deux heures gratuites dans les stationnements

De leur côté, les néo-démocrates promettent de donner aux Manitobains deux heures de stationnement gratuit dans les hôpitaux, mais n’ont pas expliqué comment ils pensent le faire.

La grande majorité des espaces de stationnement des hôpitaux du Manitoba n’appartiennent pas au gouvernement provincial, mais à des corporations hospitalières à but non lucratif.

Des hommes et des femmes se trouvent autour d'un homme qui parle devant un lutrin aux couleurs du NPD.

Le chef du parti néo-démocrate et des candidats promettent qu’ils donneront aux Manitobains deux heures de stationnement gratuit dans les hôpitaux

Photo : Radio-Canada / John Einarson/CBC

« Nous allons principalement racheter les stationnements », a déclaré, mercredi matin, le chef du NPD, Wab Kinew.

Il a ajouté qu’il travaillerait avec les corporations pour les dédommager de la perte de revenus et que cette promesse coûtera 3 millions de dollars par an, sans toutefois préciser comment le parti a fait cette évaluation.

Selon lui, les Manitobains ne devraient pas se préoccuper du stationnement lorsqu’ils rendent visite à des proches à l’hôpital. « C’est la dernière chose dont on devrait s'inquiéter », a-t-il dit.

Le progressiste-conservateur Cameron Friesen a dit de cette promesse qu'il s'agissait de « déshabiller Pierre pour habiller Paul ». Selon lui, c'est la preuve que le NPD n'est pas bien informé. « Nous savons que les stationnements ne sont pas gérés par les hôpitaux et que, dans de nombreux cas, ils appartiennent à des fondations, dit-il. Les bénéfices générés par les fondations contribuent à renforcer le système de santé. »

La promesse du NPD s'étendrait à tous les hôpitaux du Manitoba.

Avec des informations de Kristin Annable et Ian Froese

Manitoba

Politique provinciale