•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à Saint-Simon : deux candidats proposent plus de transparence

Près d'une colline, l'église domine le paysage du petit village.

Le village de Saint-Simon-de-Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Édith Drouin

Deux candidats aux élections partielles de Saint-Simon-de-Rimouski ont pour but de réinstaurer un climat de transparence dans leur municipalité.

Jérôme Rouleau se présente au poste de maire contre Pierre M. Barre et Richard Caron.

M. Rouleau a déjà occupé le poste de maire pendant 12 ans, mais il a été défait lors des élections de 2013.

Le candidat promet de consulter davantage les citoyens que la précédente administration.

La priorité pour la Municipalité est d'aller regagner la confiance du public, puis réinstaurer un climat de transparence.

Jérôme Rouleau, candidat au poste de maire de Saint-Simon-de-Rimouski

Il dit vouloir également mousser l’arrivée de nouvelles personnes à l’aide d’un plan qui comprendrait entre autres un congé de taxes foncières de 10 ans.

M. Rouleau a récemment été mis en demeure par la Municipalité après avoir posé cinq fois la même question de façon insistante lors d’une assemblée du conseil municipal.

C’est malheureux et je m’en excuse publiquement, dit-il. Il estime avoir mal posé sa question, qui aurait permis de douter de l’intégrité de la mairesse suppléante Jacqueline d’Astous.

Des solutions pour plus de transparence

La candidate Chantal Malacort, qui se présente au poste de conseiller municipal numéro 2 contre André Rioux, a aussi constaté un problème de communication entre les élus et les citoyens lors des séances du conseil municipal.

Il y avait des citoyens qui posaient des questions sur certains sujets et les citoyens n’avaient jamais de réponses claires, chaque fois c’était une répétition de questions de mois en mois, et d’ailleurs, il y a encore des questions qui n’ont toujours pas de réponses, déplore celle qui réside à Saint-Simon depuis plus de 15 ans.

Chantal Malacort, candidate au poste de conseiller municipal numéro 2 à Saint-Simon-de-Rimouski.

Chantal Malacort, candidate au poste de conseiller municipal numéro 2 à Saint-Simon-de-Rimouski

Photo : Gracieuseté - Chantal Malacort

La retraitée qui dit avoir œuvré auprès d'organismes communautaires pendant 30 ans a déjà plusieurs solutions en tête pour briser la barrière qu'elle perçoit entre le conseil municipal et ses citoyens.

C’est sûr que j’ai l’intention de proposer au conseil un rapprochement avec les organismes du milieu, les citoyens pour tenir compte de l'avis des gens.

Chantal Malacort, candidate au poste de conseiller municipal numéro 2

La candidate propose aussi l’élaboration d’un plan d’action avec le reste du conseil municipal qui établirait des objectifs communs.

L’élection partielle à Saint-Simon fait suite à la démission du maire, Wilfrid Lepage, et à celle de trois conseillers, dont Pierre M. Barre.

Bas-Saint-Laurent

Élections municipales