•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 25 ans, Victoria était l’hôte des 15e Jeux du Commonwealth

    Cérémonie de clôture des Jeux du Commonwealth 1994.

    En 1994, Victoria accueille les Jeux du Commonwealth.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Du 18 au 28 août 1994, 64 nations participent aux Jeux du Commonwealth à Victoria, capitale de la Colombie-Britannique. Retour en archives sur le bilan positif de cet événement d'envergure, où se sont illustrés plusieurs de nos meilleurs athlètes canadiens.

    Des Jeux sur fond de diversité

    Au Téléjournal du 18 août 1994, la journaliste Ghislaine Bouffard présente un compte rendu de la cérémonie d’ouverture.

    Téléjournal, 18 août 1994

    C’est sous le regard de Sa Majesté la reine Élisabeth II, présente pour l’événement, que les athlètes font leur entrée dans le stade.

    Myriam Bédard, médaillée d'or en biathlon aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, remet le témoin à la reine.

    Le Queen's Baton est orné d’oiseaux et d’animaux. Fabriqué en argent sterling, il est l’œuvre d’artistes issus des Premières Nations de l’île de Vancouver.

    Les Autochtones sont très présents lors de cette cérémonie d’ouverture inspirée des festivités et potlatchs des nations Kwakiutl, Salish et Nuu-chah-nulth.

    Angela Chalmers, native de Victoria, elle-même d’origine autochtone et écossaise, porte le drapeau de la délégation canadienne. La championne d’athlétisme remportera l’or au 3000 mètres durant ces Jeux.

    Pour l’Afrique du Sud, c’est un retour après 36 ans d’absence due au régime de l’Apartheid.

    Les Jeux de 1994 marquent la « dernière présence de Hong Kong en tant que pays du Commonwealth avant qu’il n’intègre la Chine en 1997. »

    Cette édition de 1994 accueille pour la première fois des athlètes handicapés.

    Le Canada et les Jeux du Commonwealth en quelques chiffres :

    • 16 août 1930, les premiers Jeux de l’Empire britannique ont lieu à Hamilton en Ontario. C’est le Canadien Bobby Robinson, très influent dans le monde de l’athlétisme, qui organise les premiers jeux.
    • Après Sydney en 1938, la Seconde Guerre mondiale force l’arrêt de l'événement pour 12 ans, ce qui écarta Montréal qui devait être la ville hôte en 1942.
    • En 1954, les Jeux de l’Empire britannique et du Commonwealth ont lieu à Vancouver.
    • En 1978, pour la troisième fois, les Jeux du Commonwealth se tiennent au Canada, à Edmonton, où le Canada termine premier au chapitre des médailles.
    • En 1998 à Kuala Lumpur, en Malaisie, le jeune plongeur Alexandre Despaties, 13 ans, décroche l’or au tremplin de 10 mètres. Il est le plus jeune médaillé de l’histoire des Jeux et l'athlète canadien qui y a remporté le plus grand nombre de médailles d’or.

    Une abondante récolte de médailles

    Plusieurs athlètes canadiens sont montés sur les marches du podium lors des Jeux de 1994. Le Canada s’est hissé au deuxième rang des pays du Commonwealth avec 129 médailles, son record à ce jour.

    Les marathoniennes Lizanne Bussière et Carole Rouillard ont décroché respectivement l’or et l’argent.

    Le boxeur Rowan Donaldson a créé la surprise en remportant l’or face à Rasmus O Jemaye du Nigeria.

    Les compétitions de plongeon nous ont fait découvrir la jeune Annie Pelletier, qui y remporta sa toute première médaille d’or sur le tremplin d’un mètre à l’âge de 20 ans.

    Les Jeux du Commonwealth, 24 août 1994

    Lors de la diffusion des Jeux du Commonwealth le 24 août 1994, l’analyste Jean Pagé la reçoit en entrevue suite à sa performance.

    Je suis contente du résultat final. C’est ma première médaille d’or en compétition internationale

    Annie Pelletier, plongeuse

    La caméra fait un gros plan sur la médaille de la plongeuse à la demande de Jean Pagé. Œuvre de l’artiste Charles Elliott de la nation Salish du Littoral, la médaille d'or affiche l'image sculptée d'un loup.

    Avant de terminer l’entrevue, l’animateur mentionne à Annie Pelletier qu’il suivra sa carrière.

    Un bilan positif et un héritage important

    Le midi, 29 août 1994

    La capitale de la Colombie-Britannique s’est préparée durant sept ans pour ces Jeux, qui demeurent aujourd’hui le plus gros événement international tenu par la ville de Victoria.

    Après 10 jours de festivités et de compétitions sportives, le bilan est positif. À lui seul, le festival culturel a attiré en moyenne 40 000 personnes chaque soir.

    Comme l’explique Ghislaine Bouffard au Téléjournal Midi du 29 août 1994, non seulement la ville n’a enregistré aucun déficit, mais l’héritage laissé par les Jeux est important.

    D’abord des installations sportives neuves, comme la piscine et le vélodrome, ou rénovées, comme le stade. […] Grâce à la publicité internationale durant 10 jours, on croit que les touristes reviendront nombreux longtemps après ces Jeux.

    Ghyslaine Bouffard, journaliste

    500 millions de téléspectateurs à travers le monde étaient au rendez-vous pour la cérémonie d’ouverture.

    Pour la capitale de la Colombie-Britannique, l’organisation et le succès des Jeux du Commonwealth demeurent une source de fierté.

    Archives

    Sports