•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pédiatre d’Edmonton accusé de possession de pornographie juvénile

Les gyrophares rouge et bleu d'un véhicule de police dans la nuit.

Le pédiatre Ghassan Al-Naami a été arrêté dimanche en raison d'accusations liées à de la pornographie juvénile.

Photo : Getty Images / Evgen Prozhyrko

Radio-Canada

Le pédiatre Ghassan Al-Naami est accusé d’avoir possédé et transmis de la pornographie juvénile. Il a été arrêté le 11 août après une enquête de deux mois menée par l’équipe policière intégrée de l’Alberta (ALERT).

Le pédiatre de 47 ans travaille en Alberta depuis au moins sept ans. Il est employé dans une clinique à Edmonton et enregistré comme conférencier à l’Université de l’Alberta. Il a également travaillé à Fort McMurray.

Selon l'ALERT, rien n’indique qu’il a pris pour cible des enfants qu’il a connus dans le cadre de son travail­. 

C’est la mise en ligne d’une vidéo sur un réseau social qui a déclenché l’ouverture de l’enquête. Cette vidéo, publiée en avril, montrait une enfant de 7 ans agressée par un homme adulte.

Ghassan Al-Naami doit comparaître le 5 septembre à Leduc. Il a été remis en liberté d’ici là, mais sous certaines conditions. Il n’a pas le droit d’entrer en contact avec des personnes de moins de 16 ans ou de pratiquer un métier qui le place en position d’autorité envers elles.

L’unité chargée de l’exploitation des enfants sur Internet (ICE) continue d'analyser le matériel trouvé sur les appareils électroniques confisqués à l’accusé. Elle invite les personnes qui pensent avoir des informations utiles pour l'enquête à contacter la police.

Le Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta a l’intention d’ouvrir sa propre enquête sur le médecin, une fois que l’enquête criminelle sera terminée.

L’an dernier, l'ICE a porté secours à 23 enfants victimes d’exploitation sexuelle en Alberta. Cette année, entre avril et juin, des accusations ont été portées contre 15 individus.

Alberta

Crimes et délits