•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième version du projet immobilier Bloome sera déposée

Les lettres géantes sont installées sur le terrain.

Le projet de complexe résidentiel et commercial Bloome sera remanié.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le groupe Kevlar, promoteur du complexe résidentiel et commercial Bloome, retire son projet initial, prévu sur le boulevard Montclair au sud de Saint-Joseph dans le secteur de Hull.

Le président René Bellerive confirme avoir communiqué avec le Service d'urbanisme de la Ville de Gatineau pour faire part de cette décision. Il indique ne pas souhaiter la tenue d'un référendum.

Selon M. Bellerive, un référendum repousserait l’échéancier de plusieurs mois et nécessiterait des coûts additionnels, sans compter qu'il n'y a aucune garantie quant à l'issue du vote.

À la fin-juin, 38 résidents du secteur qui s’opposent au complexe de 415 unités ont signé le registre de la Ville. Ce résultat pouvait mener à la tenue d’un référendum d’ici le 6 octobre.

Pour éviter ce scénario, le groupe Kevlar pouvait proposer une nouvelle version de son projet.

Le syndicat des copropriétaires de l'édifice Blackburn soutient que le projet Bloome – prévoyant 3 immeubles de 10, 17 et 30 étages – cacherait la vue.

La Ville avait l’option d’annuler le projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (PPCMOI) adopté par le conseil municipal le 11 juin.

Il s’agit d’une mesure d'exception qui permet aux citoyens habitant directement à côté d'un projet immobilier de faire connaître leur position. La décision devait être débattue au conseil municipal du 27 août.

Un terrain vacant, avec en arrière-plan l'édifice Blackburn.

C'est sur ce terrain longeant le boulevard Montclair, au sud de St-Joseph, que Kevlar compte construire son projet Bloome.

Photo : Radio-Canada

Une nouvelle version du projet en cours

René Bellerive a l'intention de soumettre un nouveau projet, qui sera en tout point conforme au règlement de zonage du secteur. Le plan d’urbanisme autorise dans le secteur des immeubles de 10 étages.

Le président du groupe Kevlar soutient que ses architectes finalisent le nouveau concept.

Un des résidents de l'immeuble Blackburn, Claude Lamarche, se réjouit de cette décision. On ne savait pas que Kevlar allait retirer [le projet], même s’il y avait des indices, souligne-t-il.

Il avance que ses voisins pourraient approuver un nouveau projet plus près de ce que le zonage permet, aux environs de 10 étages. S’il [Kevlar] parle de 13-14 étages ou quelque chose de ce genre-là, je suis convaincu que les gens du Blackburn n’auront pas d’objection.

Si ça respecte le règlement de zonage ou à peu près, comment pouvons-nous contester ça?

Claude Lamache, résident de l'immeuble Blackburn

Claude Lamache souligne par ailleurs que l’inquiétude reste quant à l’augmentation du trafic dans le secteur. Il déplore le retrait de places de stationnement à la suite de l’aménagement du boulevard Saint-Joseph et le fait que les rues de côté sont déjà saturées.

Le conseiller du district Manoir-des-Trembles-Val-Tétreault, Jocelyn Blondin, estime pour sa part que le retrait du projet est décevant. Il souhaite que M. Bellerive revienne avec un nouveau projet.

De son côté, l’élu dans Hull-Wright, Cédric Tessier, avance que ça peut être quand même une bonne chose d’avoir un nouveau projet qui pourrait peut-être aller chercher une plus grande acceptabilité sociale dans le quartier. Il encourage d’ailleurs les promoteurs à consulter les citoyens en amont du dépôt de leur plan à la Ville.

D’après les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale