•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réfection du phare de Cap-des-Rosiers comme enjeu électoral

Le phare de Cap-des-Rosiers, en Gaspésie.

Le phare de Cap-des-Rosiers, à Gaspé

Photo : Radio-Canada

Adrianne Gauvin-Sasseville

Dans une lettre adressée à la députée fédérale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane LeBouthillier, le président de Patrimoine Gaspésie réclame que la restauration du phare de Cap-des-Rosiers et son intégration au parc national Forillon deviennent un engagement électoral ferme.

Le président de l'organisme, Jean-Marie Fallu, se dit inquiet de voir que le dossier du phare de Cap-des-Rosiers, désigné Lieu historique national en 1974, n'a pas évolué depuis deux ans.

La ministre fédérale a pourtant été interpellée sur l’avenir du phare en 2017, alors qu'on apprenait que des travaux d'urgence devaient être réalisés pour renforcer les escaliers et les planchers et assurer la sécurité des visiteurs. Il faut se rappeler que ce phare-là, il est vraiment à l'entrée du pays. Toutes les vagues d'immigration qui ont peuplé le Québec, l’Ontario et l'Ouest canadien dans les années 1860 jusqu'à 1930, la première lumière [que ces gens] voyaient, c'était le phare Cap-des-Rosiers, dit-il.

C'est pas seulement un attrait patrimonial, c'est aussi un attrait historique.

Jean-Marie Fallu, président de Patrimoine Gaspésie

M. Fallu mentionne qu'en 2007, Pêches et Océans Canada, propriétaire du phare, estimait sa mise à niveau à 3 millions de dollars. Les coûts du projet sont désormais évalués à 6,5 millions de dollars. Je rappelle à Mme Lebouthillier qu'elle a des devoirs, que son gouvernement à des responsabilités envers les contribuables, affirme-t-il.

Le phare de Cap-des-Rosiers est visité par des milliers de touristes pendant la belle saison, chaque année, à Gaspé.

Jean-Marie Fallu invite la députée fédérale à faire preuve de détermination et de volonté politique en faisant de ce dossier une promesse électorale claire.

La ministre Lebouthillier n'a pas donné suite à notre demande d'entrevue.

D'après les informations de Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique fédérale