•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec injecte 1,4 M$ pour la formation des travailleurs de l’ABI

L'usine entourée de verdure

Des employés de l'Aluminerie de Bécancour sont de retour au travail après près de 18 mois de lock-out.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec allonge son chéquier et met certains de ses employés à contribution pour aider à la reprise des opérations à l’Aluminerie de Bécancour inc. (ABI).

Les travailleurs sont progressivement de retour au travail depuis la fin juillet, après 18 mois de lock-out. Ils doivent recevoir de la formation, notamment pour s’adapter aux nouvelles méthodes de travail.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a annoncé mardi qu’il donnera 1,4 million de dollars à l’ABI pour aider à la  formation de ses employés.

Ça, c’est une aide financière, mais il y a aussi une aide professionnelle, parce que j’ai des ressources spécialisées dans mon ministère qui peuvent les aider à établir un comité paritaire, éventuellement mettre en place des comité de relations de travail, les aider à embarquer dans des processus de recherches de solutions, a indiqué le ministre en entrevue à l’émission 360 PM.

J’avais dit que j’allais les aider à ce que la reprise des opérations soit la plus harmonieuse possible et ça s’inscrit dans ce plan d’accompagnement.

Jean Boulet, ministre québécois du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale
M. Boulet gesticule en chambre.

Jean Boulet, député caquiste de Trois-Rivières et ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (Archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Son ministère a communiqué avec Alcoa à l’annonce de la fin du conflit de travail pour connaître les besoins. M. Boulet affirme qu’il voulait développer un plan pratique et concret.

On veut qu’ils soient le plus compétitifs possible, dit-il, pour justifier l’aide de son gouvernement à cette entreprise privée.

L’Aluminerie de Bécancour, propriété d’Alcoa à 75 % et de Rio Tinto à 25 %, emploie environ 900 personnes dans son usine située dans le parc industriel et portuaire de Bécancour.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale