•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseiller municipal de Saguenay Jonathan Tremblay démissionne

Jonathan Tremblay.

Jonathan Tremblay a lu un long texte pour expliquer sa décision et pour remercier ses collègues.

Photo : Radio-Canada

Mireille Chayer

Le conseil d’arrondissement de Jonquière a été chargé en émotions mardi soir, alors que le conseiller municipal du district 1, Jonathan Tremblay, a annoncé officiellement sa démission.

Il a invoqué des raisons personnelles, familiales et de santé pour justifier son retrait de la vie politique le 25 octobre prochain, sans toutefois élaborer davantage. Jonathan Tremblay, visiblement remué, a choisi de lire un long texte pour s’expliquer et pour remercier les gens avec qui il a travaillé depuis sa première élection en 2013.

Les derniers mois ont été difficiles. J’ai tenté de reprendre le dessus, a-t-il mentionné d’entrée de jeu avant de demander aux gens d’accepter sa décision. J’ai donné tout ce que j’étais en mesure de donner.

Jonathan Tremblay a précisé qu’il renonçait à son indemnité de départ, qui serait de 12 000 $ à 15 000 $.

Ma santé et ma famille sont beaucoup plus importantes que 88 000 $, [l'équivalent de mon salaire annuel de conseiller et mon indemnité de départ].

Jonathan Tremblay, conseiller municipal

Il a indiqué être fier d’avoir fait avancer plusieurs dossiers dont celui des baux de location au Lac-Kénogami qui s’est réglé dans les derniers jours.

J’ai surtout appris à aimer ma ville à tous les points de vue et c’est un très grand privilège.

Jonathan Tremblay ne ferme pas la porte définitive sur la politique, mais il veut être clair quant aux rumeurs qui pourraient circuler : depuis 2018 le monde pense que je vais aller à la mairie ou que je vais aller au fédéral. On va arrêter ça tout de suite, je ne dis pas jamais, mais j'ai un enfant de 7 ans et un enfant de 9 ans et pour l'instant c'est ça la priorité, a-t-il assuré.

Au revoir émotif

Les conseillers municipaux de l’arrondissement de Jonquière ont tour à tour salué le travail de Jonathan Tremblay. Plusieurs l’ont fait la voix tremblante et la larme à l’oeil.

Jonathan Tremblay serre la main du conseiller Kevin Armstrong.

Les autres conseillers de Saguenay ont salué le travail de Jonathan Tremblay.

Photo : Radio-Canada

La présidente d’arrondissement, Julie Dufour, a affirmé que la Ville perdait un « gros joueur d’équipe ».

Je sais que c’est pour le mieux pour toi. Je respecte profondément ta décision. Tu vas nous manquer.

Julie Dufour, présidente d'arrondissement de Jonquière

Le conseiller Michel Tiffault semblait lui aussi attristé par le départ de son collègue. Il a mentionné avoir « connecté » très rapidement avec Jonathan Tremblay, notamment en raison de leur intérêt commun pour le sport. Michel Tiffault affirme avoir beaucoup appris auprès de lui.

Jonathan est un homme honnête, ça aussi c’est important en politique. Je vais te souhaiter bonne chance.

Jean-Marc Crevier, de son côté, a indiqué qu’il voyait en Jonathan Tremblay un futur maire. Il a été déçu d’apprendre son départ. Il n’avait que de bons mots à son endroit, tout comme le conseiller Kevin Armstrong.

Tes successeurs vont avoir de grands souliers à chausser.

Kevin Armstrong, conseiller municipal

Finalement, le conseiller du secteur d’Arvida, Carl Dufour, visiblement bouleversé, a été incapable de prendre la parole.

Élection partielle

Jonathan Tremblay siège à plus d’une dizaine de comités et de commissions de la Ville de Saguenay. Il a précisé qu’il cesserait de le faire en septembre et qu’il quitterait la politique municipale à la fin du mois d’octobre.

Son départ entraînera la tenue d’une élection partielle dans le district 1.

Selon Julie Dufour, celle-ci devrait avoir lieu au début de l’année 2020.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale