•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

150 nids d'hirondelles à front blanc auraient été détruits à Osoyoos

Un oiseau sort sa tête du nid.

Si la plainte s'avère fondée, des centaines d'œufs, de nouveau-nés et d'oiseaux élevés auraient été tués, selon le biologiste Myles Lamont.

Photo : Pixabay / Skeeze

Radio-Canada

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) enquête sur un cas présumé de destruction massive de nids d'hirondelles à front blanc, une espèce d'oiseaux en déclin, au Walnut Beach Resort, à Osoyoos, en Colombie-Britannique.

L’enquête a commencé au début du mois de juillet, après une plainte déposée par un client de l'hôtel, indique Ross Dolan, directeur régional par intérim de la Direction de la protection des espèces sauvages de la région du Pacifique et du Yukon d'ECCC.

Le client affirme avoir dénombré 148 nids détruits sur le site de l'hôtel, et 35, laissés intacts en date du 1er juillet.

M. Dolan note l'importance de ce nombre, affirmant que les plaintes similaires concernent généralement de petites colonies.

Quand nous recevons des informations sur 150 nids, nous prenons cela très au sérieux.

Ross Dolan, directeur régional de la Direction de la protection des espèces sauvages

Note : Une version précédente de ce texte faisait référence aux hirondelles de rivage. L'espèce visée par la plainte concerne plutôt des hirondelles à front blanc.

Une espèce en déclin

Les hirondelles à front blanc sont en fort déclin au Canada. Selon le groupe de conservation Nature Canada, leur population en Colombie-Britannique a chuté de près de 90 % depuis 1970.

Selon Myles Lamont, biologiste de la faune à Surrey, si la plainte s'avère fondée, des centaines d'œufs, d'oisillons et d'adultes auraient donc été tués.

C'est affreux, rien que d'y penser.

Myles Lamont, biologiste

Le biologiste explique que le moyen approprié de traiter une colonie indésirable d'hirondelles à front blanc serait d'attendre la fin de la saison de nidification, de retirer les nids et d'installer des filets pour empêcher les oiseaux de rétablir leur colonie au même endroit l'année suivante.

Réaction du Walnut Beach Resort

Le directeur général du Walnut Beach Resort, Don Brogan, affirme que l’information donnée aux autorités n’est pas exacte.

[L'information] n'est pas correcte, mais je ne peux pas en parler. Cela fait l'objet d'une enquête.

Don Brogan, directeur général du Walnut Beach Resort

Un conseil juridique m'a demandé de dire que je n'ai pas de commentaires à faire, mais aucun oiseau n'a été tué, affirme-t-il.

Des amendes qui peuvent être élevées

Les hirondelles à front blanc sont protégées par la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs et la destruction des nids avec des œufs, des oisillons ou des oiseaux adultes peuvent entraîner des avertissements, des amendes ou des poursuites.

L'année dernière, un pavillon situé dans le parc national Banff a reçu une amende de 27 000 $ après que le personnel de maintenance eut retiré et détruit un œuf et quatre nids d'hirondelles rustiques.

Avec les informations de Rafferty Baker, CBC News

Colombie-Britannique et Yukon

Faune et flore