•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cure de rajeunissement au centre-ville de Senneterre

La façade d'un commerce à Senneterre, en Abitibi.

Un commerce de Senneterre qui a joui du programme de revitalisation du centre-ville mis de l'avant par la Ville depuis 2011.

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Émélie Rivard-Boudreau

Depuis 2011, 19 commerçants Senneterre ont bénéficié de 190 000 $ de subvention pour rénover leur bâtiment ou embellir leur enseigne grâce à un programme mis en place par la Ville. Huit ans plus tard, la revitalisation a généré de nouveaux revenus pour la Municipalité et de la fierté chez ses citoyens.

Le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, était fier d'accueillir les visiteurs lors des célébrations du 100e de sa ville, en juillet.

Depuis 8 ans, la Ville se refait une beauté pour l'occasion. C'est grâce à un programme de revitalisation qui mise sur la rénovation de bâtiments et de façades des commerces.

Les budgets, on les trouve, si on en fait une priorité.

Jean-Maurice Matte, maire de Senneterre

Au-delà de l'apparence, la démarche a aussi pour but d'encourager l'achat local. Il faut vraiment travailler à rendre notre centre-ville agréable pour que les gens s'intéressent à nos commerces, et ça, les commerçants ont un rôle à jouer, mais nous, on a choisi de jouer un rôle important là-dedans, affirme Jean-Maurice Matte.

De nouveaux joyaux

Depuis juin, la Papeterie commerciale est devenue le nouveau joyau de la municipalité. Le commerce a reçu près de 36 000 $ du programme.

Sans cette subvention-là, je ne crois pas que le projet aurait vu le jour, témoigne la propriétaire, Julie Boucher.

Un homme en polo bleu pose devant un bâtiment jaune abritant une papeterie.

Le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, devant la papeterie, dont la façade a été rénovée.

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

La commerçante croit aussi que cette aide est bien investie. Je pense qu'à Senneterre les gens se tiennent beaucoup. On est fiers de ce qu'on a, soutient-elle.

Le propriétaire de Stéréo Plus, Martin Dandurand, a reçu 19 000 $ en 2017. Il est fier de faire partie du mouvement. Les belles façades attirent les curieux, mais pas nécessairement les foules, constate-t-il. C'est sûr que ça crée une espèce d'achalandage. Les gens ont beaucoup apprécié quand on a rénové ça, mais chiffrer ça, dire c'est tant de pourcentage de plus... c'est un peu difficile.

Quatre commerces ont aussi rénové leur bâtiment sans subvention.

Depuis 2011, dix commerces ont vu leur évaluation municipale augmenter en tout de 553 000 $, engendrant ainsi des revenus de taxes de plus de 60 000 $.

Les autres seront évalués sous peu.

L'enseigne d'un commerce et un pot de fleur.

Le magasin Rossy est le premier à avoir bénéficié du programme de revitalisation du centre-ville mis de l'avant par la Ville de Senneterre depuis 2011.

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Abitibi–Témiscamingue

Industrie de la construction