•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans les cordes, mais pas encore vaincu, le Fury est prêt pour le prochain round

Deux joueurs de soccer tentent de s'emparer du ballon

Wal Fall contrôle le ballon pendant le match du Fury d'Ottawa contre le Toronto FC à la Place TD.

Photo : Steve Kingsman/Freestyle Photography

Ismaël Sy

Si le Fury d'Ottawa accède à la finale du Championnat canadien de soccer, c'est qu'il aura livré une performance dont on se souviendra encore dans dix ans, ce mercredi contre le Toronto FC au BMO Field.

L'équipe torontoise a remporté le match aller 2 à 0 grâce à des buts de Drew Moor et Tsubasa Endoh mercredi dernier à la Place TD.

Ça signifie que l'équipe ottavienne devra marquer au moins deux buts de plus que son rival ontarien afin de se qualifier pour le prochain tour ou du moins forcer la tenue d'une période de prolongation.

On va aller là-bas en essayant d'imposer notre style de jeu comme on le fait à chaque match en nous concentrant sur la manière plutôt que sur le résultat, lance le gardien de but du club, Callum Irving.

La manière était au goût de l'entraîneur-chef Nikola Popovic lors du premier duel, mais c'est la finition qui brillait par son absence. On a besoin d'offrir la même performance, mais on doit concrétiser nos occasions, soutient le tacticien d'origine serbe.

C'est bien d'avoir eu la possession, de jouer du soccer attrayant, mais maintenant on doit transformer tout ça en buts.

Nikola Popovic, entraîneur-chef du Fury d'Ottawa

À l'approche d'un match sans lendemain où le club de USL n'aura pas le droit à l'erreur, les joueurs ont tout de même confiance en leurs moyens.

Ils savent déjà qu'ils doivent croire jusqu'à la fin, jusqu'au coup de sifflet final, qu'on peut renverser la situation, assure Popovic.

Un problème qui ne date pas de la dernière pluie

Le Fury n'a pas marqué à ses trois derniers matchs, mais le milieu de terrain Maxim Tissot est persuadé de pouvoir renverser la vapeur ce mercredi.

Avec les entraînements qu'on a faits cette semaine, je trouve qu'on a été plus percutant, surtout au milieu du terrain, évalue le Gatinois qui a disputé une trentaine de minutes face à l'équipe de MLS la semaine dernière.

Je pense qu'on va attaquer beaucoup tout en restant responsable défensivement, laisse entrevoir celui qui avait joué les héros lors du premier match de quart de finale contre les Wanderers FC d'Halifax.

Le Toronto FC a peut-être placé le Fury dans les câbles, mais le K.-O. est hors de question. Si l'équipe ottavienne s'incline, ce sera après le dernier son de cloche.

Ottawa-Gatineau

Soccer