•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gestion du trou de boue de Saint-Jean-Vianney : une personne intéressée

Un véhicule enlisé devant des spectateurs

Un véhicule dans le trou de boue de Saint-Jean-Vianney. (archives)

Photo : Radio-Canada / (archives)

Radio-Canada

L'appel de projets lancé par la Ville de Saguenay pour prendre en main les activités sur le site du trou de boue de Saint-Jean-Vianney n’avait attiré personne. Toutefois, la conseillère municipale Julie Dufour assure qu'un entrepreneur s'est manifesté après la fermeture de l'appel officiel et elle a bon espoir d’arriver à une entente rapidement.

Le mois dernier, la Ville de Saguenay a annoncé être à la recherche d'un entrepreneur pour prendre en charge le site de Saint-Jean-Vianney où les amateurs de sport motorisé dans la boue se donnent rendez-vous depuis des années.

Dany St-Pierre, celui à qui la tâche avait été confiée, a vu son contrat révoqué puisqu'il n'avait pas payé les redevances prévues d’environ 3000 $.

L'appel de candidatures a pris fin lundi alors que personne n'avait déposé de proposition, mais un promoteur s’est manifesté tout de suite après la fermeture des candidatures.

À partir du moment où personne n'a déposé dans l'appel de projets publics, on peut y aller de façon légale à la pièce avec les citoyens qui se présentent, un peu comme le premier arrivé, premier servi.

Julie Dufour, conseillère municipale

Le promoteur en question serait connu des amateurs et Julie Dufour l'estime sérieux.

Des discussions seront donc entreprises sous peu avec lui pour connaître ses intentions et lui faire part des responsabilités liées à la gestion du site : assurer la sécurité, obtenir une couverture d'assurance civile d'au moins 1 million de dollars et payer le loyer prévu par la loi.

On n'a pas besoin d'un vote, c'est vraiment un bail de location comme on le fait habituellement sur les lots intramunicipaux. Donc, somme toute, quelque chose qui avec un projet et un promoteur solides pourrait se passer rapidement.

Julie Dufour, conseillère municipale

Des aménagements ont déjà été réalisés sur le site ce qui permettrait d'assurer un encadrement des activités dès l'automne.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales