•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé au Centre-du-Québec au menu de l'Assemblée nationale

Des infirmières passent dans un couloir d'un hôpital de Winnipeg.

Le gouvernement du Québec va nommer un président-directeur adjoint pour s'occuper du Centre-du-Québec, au lieu de diviser le CIUSSS MCQ en deux entités.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Différents intervenants ont l'occasion de se prononcer mardi, à l'Assemblée nationale, sur la gestion de la santé au Centre-du-Québec.

Une commission parlementaire se déroule cette semaine pour permettre aux gens du milieu de se prononcer sur les changements annoncés en juin dernier.

La ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCanna annoncé la création d'un poste de président-directeur général adjoint à Drummondville. Ce gestionnaire sera dévoué à la région du Centre-du-Québec.

Des travailleurs et des élus de la région réclamaient plutôt la division du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

La CSN fait partie de ceux qui ont déposé un mémoire à l'Assemblée nationale du Québec.

Le vice-président du syndicat,Jean Lacharité, souhaite que l'arrivée d'un dirigeant au CIUSSS MCQ basé sur la rive sud permettra d'améliorer la gestion du personnel.

Ce qu’on m’a dit, c’est que les listes de rappel ne fonctionnent pas du tout. Tout est désorganisé et ça cause d’énormes problèmes non seulement pour les salariés, mais aussi pour la population qui a de la difficulté à voir ses besoins être comblés de façon adéquate. Alors, ça [l’arrivée d’un nouveau dirigeant] c’est une bonne nouvelle.

Jean Lacharité, vice-président de la CSN

M. Lacharité souligne toutefois que les tâches du prochain président-directeur général adjoint restent à définir clairement.

Le président-directeur général du CIUSSS MCQ, Carol Fillion, a plaidé en faveur du projet de loi 28, qui officialisera les changements.

Selon lui, la création d'un poste de président-directeur adjoint coûtera beaucoup moins cher, environ 1 million de dollars par année, qu'une séparation de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Il croit aussi que cela permettra aux deux territoires de conserver une voix forte sur la scène provinciale.

On est convaincu que ça va nous permettre de maintenir les gains que l'on a réussi à obtenir avec la formation du CIUSS et arriver à permettre à nos populations de vivre leur autodétermination et de se sentir vraiment propriétaire de leur réseau de santé, a déclaré M. Fillion.

La ministre au podium

La ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec , Danielle McCann, a annoncé des changements pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), lors d'une conférence de presse en juin à Drummondville.

Photo : Radio-Canada

Parmi les autres intervenants qui participent aux consultations particulières et auditions publiques figurent la CSQ, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, la Table des MRC du Centre-du-Québec et la Ville de Drummondville.

Après avoir dénoncé l'abolition de certains services au cours des dernières années, la Table des MRC espère que le projet de loi permettra d'améliorer les services de proximité dans la région.

D'après les informations de Jérôme Roy

Mauricie et Centre du Québec

Santé