•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Offensive des employés de l'impôt contre les conservateurs

Un rapport d'impôt du Canada vierge.

Les Québécois sont les seuls Canadiens à remplir deux déclarations de revenus.

Photo : iStock

Priscilla Plamondon Lalancette

Une campagne publicitaire préélectorale cible les conservateurs au Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Mauricie. Le Syndicat des employé-e-s de l'impôt s'attaque à la promesse d'Andrew Scheer qui veut mettre en place une déclaration de revenu unique au Québec.

Les conservateurs tentent d'acheter des votes en présentant une offre douteuse aux Québécois. Ce qu'ils ne vous disent pas, c'est qu'ils comptent abolir 5500 emplois au Québec, dont plusieurs sont ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean, peut-on entendre dans un message diffusé à la radio.

Les travailleurs de l'Agence du revenu du Canada veulent convaincre les électeurs québécois de ne pas voter pour le Parti conservateur du Canada le 21 octobre prochain.

Ils estiment qu'une déclaration d'impôt unique serait une catastrophe pour l'économie.

Les conservateurs promettent de la poudre aux yeux. C'est un vrai mirage, quelque chose qui est irréaliste. Ils ne semblent pas se préoccuper des pertes d'emplois massives que ça pourrait amener.

Marc Brière, président du Syndicat des employé-e-s de l'impôt

Selon les chiffres avancés par le syndicat, une telle mesure représenterait une perte de 1200 emplois au Saguenay-Lac-Saint-Jean et de 1500 emplois en Mauricie.

Marc Brière est persuadé que les conservateurs mentent lorsqu'ils affirment qu'il n'y aura pas d'impact économique.

C'est de la pensée magique. S'ils remportent les élections et qu'ils mettent à exécution leur promesse, ça va coûter des milliers d'emplois et la région du Saguenay va être frappée de plein fouet, en particulier avec le centre fiscal de Jonquière.

Marc Brière, président du Syndicat des employé-e-s de l'impôt

Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, se veut toutefois rassurant.

Tout le monde était unanime à ce qu'il y ait un rapport d'impôt unique, affirme Richard Martel. À partir de là notre chef a dit qu'il est prêt à écouter puis qu'il est prêt à négocier. C'est certain qu'à partir de là, on va suivre le dossier de très près puis on va se battre pour que les jobs restent ici. D'ailleurs il l'a dit qu'il allait préserver ces jobs-là.

Le syndicat recommande aux citoyens de ne pas voter non plus pour le Bloc québécois puisqu'il est également en faveur d'une déclaration unique de revenus.

La campagne préélectorale lancée le 12 août à la radio et sur les réseaux sociaux se poursuivra dans les journaux au cours des prochains jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale