•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un père endeuillé milite contre la vitesse au volant

Un policier contrôle la vitesse d'automobilistes grâce à un radar photo.

Au cours de la longue fin de semaine d’août, la Police provinciale de l’Ontario a donné 4837 constats d’infraction pour excès de vitesse sur les routes de la province.

Photo : Radio-Canada / Margaud Castadère

Fanny Geoffrion

Trois ans après le tragique accident de voiture dans lequel ses deux filles sont mortes, Darin Bouchard fait un vibrant plaidoyer pour mettre fin aux excès de vitesse sur les routes.

Le 10 octobre 2016, Michelle, 16 ans, ainsi que Lauren, 22 ans, et son petit ami de 24 ans, ont tous les trois perdu la vie après qu'un conducteur en excès de vitesse eut violemment percuté leur véhicule, sur une route de Brampton, en banlieue de Toronto.

La Police régionale de Peel suspecte que le conducteur de 49 ans, qui est aussi mort sur les lieux de l'accident, était en pleine course contre un autre véhicule au moment de l'accident. Le conducteur du second véhicule concerné dans cette course mortelle n'a jamais été retrouvé.

Depuis la mort de ses deux seuls enfants, Darin Bouchard milite contre l'excès de vitesse sur les routes de la province. Le père endeuillé se dit prêt à visiter les écoles secondaires et les écoles de conduite pour sensibiliser les gens aux conséquences graves que peuvent représenter les 30 km/h de trop.

Si j'avais un conducteur qui fait de l’excès vitesse en face de moi, je lui montrerais une photo de mes filles.

Darin Bouchard

Au cours de la longue fin de semaine d'août, la Police provinciale de l'Ontario (PPO) a donné 4837 constats d'infraction pour excès de vitesse, dont 148 pour vitesse excessive comme des courses de voiture. Toutefois, ce chiffre n'est pas anormal par rapport à la moyenne annuelle.

Chaque année, les patrouilleurs donnent environ 250 000 constats d'infraction pour excès de vitesse.

Kerry Schmidt, Division de la sécurité routière de la PPO

Darin Bouchard milite aussi en faveur de peines plus sévères pour les contrevenants aux limites de vitesse. Il souhaiterait par exemple que le permis de conduire d'un conducteur qui excède la limite de vitesse de plus de 30 km/h soit suspendu pour plusieurs semaines.

En vertu des lois actuelles, une infraction pour course de rue a pour conséquence la suspension du permis de conduire pour une semaine. Un juge peut par la suite prolonger la suspension en fonction du délit.

Des limites de vitesse plus élevées en Ontario

Dès septembre, un projet pilote du ministère des Transports viendrahausser la limite de vitesse sur trois tronçons d'autoroutes, passant de 100 km/h à 110 km/h.

Darin Bouchard se dit fortement opposé à ce projet en justifiant que les gens sont trop irresponsables, puisqu'ils roulent déjà de 20 à 30 km/h au-dessus de la limite.

De son côté, Kerry Schmidt de la PPO se dit préoccupé par cette nouvelle limite de 110 km/h, car plus la vitesse à laquelle survient une collision est grande, plus les blessures sont graves.

Des recherches menées à l'Insurance Institute for Highway Safety montrent que, depuis 25 ans aux États-Unis, 37 000 décès supplémentaires ont été associés à l'augmentation des limites de vitesse.

Le ministère des Transports de l'Ontario rétorque que l'augmentation de vitesse proposée est « modeste » et que le projet pilote ne touche que quatre tronçons d'autoroutes.

Durant le projet pilote, nous ajouterons des mesures de sécurité, telles que des panneaux et des messages, indique le Ministère, qui ajoute que la limite de vitesse ne sera pas haussée de façon permanente dans l'ensemble de l'Ontario avant une évaluation des résultats du projet pilote et des consultations publiques.

Toronto

Accidents et catastrophes