•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ACF : la collaboration au coeur de la vision d’Andréa Perrault et de Monique Ramage

Une femme répond aux questions du journaliste.

Aujourd'hui à la retraite, Monique Ramage a été enseignante puis conseillère pédagogique en petite enfance à l'École Gustave Dubois.

Photo : Radio-Canada / Grégory Wilson

Radio-Canada

Nommées dimanche à titre de députées communautaires de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) de Saskatoon, Andréa Perrault et Monique Ramage veulent travailler de concert avec les autres députés pour faire avancer les dossiers importants de Saskatoon, sans toutefois laisser de côté les enjeux prioritaires dans les autres régions de la province.

À cet effet, Andréa Perrault estime que la communauté fransaskoise n’est plus aussi soudée que par le passé. Elle espère donc pouvoir rapprocher les francophones des régions éloignées qui sont, selon elle, parfois délaissées.

La communauté francophone est dynamique, c’est important de retisser les liens pour faire en sorte qu’elle redevienne ce qu’elle était, croit Andréa Perrault, qui est née à Zenon Park.

Plan large sur le visage d'une femme

Andréa Perrault est l'une des deux nouvelles députés communautaires de l'ACF à Saskatoon.

Photo : Émilie Perrault

Le fait que les deux postes de députés communautaires de l’ACF étaient vacants depuis l’année dernière a particulièrement incité Monique Ramage à déposer sa candidature.

J’aime m’impliquer dans la communauté et c’est une bonne façon de le faire, admet Monique Ramage, qui a également siégé au sein du conseil d’administration de la Fédération des francophones de Saskatoon par le passé.

Les deux nouvelles députées se disent également bien heureuses de pouvoir compter l’une sur l’autre dans le cadre de leurs fonctions. Ces dernières croient pouvoir apporter un vent de fraîcheur autour de la table des députés.

Andréa Perrault et Monique Ramage seront assermentées le 5 octobre à Ponteix, lors de la prochaine rencontre de l'Assemblée des députés communautaires.

Denis Simard impatient de travailler avec elles

Le président de l’ACF, Denis Simard, s’est réjoui de la nomination des deux femmes en tant que députées de Saskatoon.

On est ravis d’avoir deux personnes pour représenter la communauté à Saskatoon. Je sais que ce sont deux femmes qui sont dévouées, qui ont une passion pour l’éducation et [qu'elles] ont à coeur le développement de nos jeunes, mais aussi de notre communauté et des dossiers de Saskatoon, mentionne-t-il.

Avec les informations de Grégory Wilson

Saskatchewan

Associations francophones