•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cri du coeur à Saint-Augustin

Rue en sable durant les travaux de réfection d'égouts.

La rue principale de Saint-Augustin est inaccessible en voiture depuis plusieurs semaines.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Radio-Canada

L’impatience est à son comble dans le village de Saint-Augustin, au nord de Péribonka où les travaux de réfection d’égouts s’éternisent. Certains résidents n’arrivent plus à accéder à leur résidence, autrement qu’à pied depuis plus d’un mois.

Le maire de Saint-Augustin, Philippe Lapointe, soutient que l’entreprise responsable ne respecte pas les clauses du contrat.

Les travaux doivent durer trois mois et à chaque section de 200 pieds de nouveaux tuyaux, ils devraient remplir, mais ils ne l’ont pas fait, fulmine le maire Lapointe.

Les poubelles ne viennent plus, si l’ambulance doit venir, je ne sais pas où elle va passer, explique une résidente, Maude Larouche.

Des affiches oranges en plein milieu de la route indiquant un détour.

La route principale est bloquée en raison des travaux à Saint-Augustin.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

La rue principale est fermée à la circulation depuis maintenant six semaines, confinant certains résidents à leur résidence.

La rue principale est en sable de plage depuis six semaines. [Pour un résident handicapé], les roues de la chaise roulante ne calent pas rien qu’un pouce!

Philippe Lapointe, maire de Saint-Augustin

Le maire lance un ultimatum, sans quoi il menace de faire appel à un autre entrepreneur.

D’ici jeudi, on leur demande de fermer toute la partie est, jusqu’à la rue Bélair, pour la mettre carrossable pour que les gens aient accès, soutient-il.

Un rassemblement de citoyens s’est déroulé mardi matin pour faire le point sur la situation.

Des citoyens assis pour écouter parler le maire, Philippe Morin, dans une salle municipale.

Des citoyens de Saint-Augustin se sont déplacés pour en savoir plus sur le déroulement des travaux.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard


L'entreprise Location ALR de Saint-Coeur-de-Marie qui effectue les travaux de réfection a été surprise en apprenant la nouvelle.

Dans un communiqué de presse, le directeur général Maxime Lavoie déplore aussi la situation qui est hors de son contrôle. D’après lui, la Municipalité était en charge de la construction des chemins de détour pour permettre la circulation locale.

Dès le 26 juin 2019, Location ALR avait avisé la Municipalité que certains chemins de détours étaient inadéquats, dangereux et incomplets.

Quelques travaux mineurs s’en sont suivis, mais ils étaient insuffisants, selon l’entreprise, pour finir les travaux de réfection à temps.

Location ARL affirme que, contrairement à ce que soutient le maire, elle a respecté ses obligations contractuelles et continue en ce sens, ayant la ferme intention de compléter la réalisation des travaux conformément à l'échéancier prévu.

À écouter :

Pour écouter l'entrevue avec le maire Philippe Lapointe, cliquez ici.

Saguenay–Lac-St-Jean

Infrastructures