•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Plante à Copenhague en octobre pour le climat

Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors de l'annonce de la création du Grand parc de l'Ouest, le 8 août 2019.

Photo : Radio-Canada

Thomas Gerbet

Alors que les États tardent à respecter l'Accord de Paris, une centaine de villes se mobilisent pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré.

La mairesse de Montréal se rendra dans la capitale du Danemark, du 9 au 12 octobre, pour participer au World Mayors Summit du C40, un réseau des plus grandes villes du monde engagées contre les changements climatiques.

Les principaux maires de la planète, venus de tous les continents, doivent prendre des engagements pour que le réchauffement climatique reste sous la limite fixée par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Les villes représentent 70 % des émissions de gaz à effet de serre.

Valérie Plante y côtoiera les représentants de villes comme New York, Sydney, Tokyo, Dakar, Lima ou encore Berlin.

L'an dernier, Montréal s'est engagée à devenir carboneutre, d'ici 2050, en compensant l'ensemble de ses émissions.

Les autres membres canadiens du réseau sont Toronto et Vancouver.

Les 94 membres représentent plus de 700 millions de personnes et le quart de l'économie mondiale.

Plus tôt cette année, la présidente du C40, la mairesse de Paris Anne Hidalgo, a annoncé la création d'une plateforme internationale d'accompagnement juridique à la disposition des villes qui veulent engager des poursuites contre les États qui ne respectent pas l'Accord de Paris.

La mairesse de Montréal promet plus de grands parcs urbains

Dans une lettre ouverte publiée mardi dans Le Devoir, la mairesse de Montréal promet de multiplier les acquisitions de terrains pour verdir Montréal.

Nous avons choisi de changer de paradigme et de repenser entièrement le développement de notre territoire.

Valérie Plante, mairesse de Montréal.

Une semaine après l'annonce de la création du Grand parc de l'Ouest, destiné à devenir le plus grand parc municipal au Canada, Valérie Plante souhaite renouveler l'initiative en privilégiant l'environnement plutôt que le développement de nouveaux quartiers.

« Plusieurs secteurs de Montréal devront être redéveloppés au cours des prochaines années, écrit-elle. Il suffit de penser aux secteurs de Lachine-Est et de l'Hippodrome, au secteur Louvain, dans Ahuntsic-Cartierville, ou à l'est de Montréal. Le modèle de développement du territoire qui a permis la création du Grand parc de l'Ouest y sera certainement reproduit. »

Grand Montréal

Politique municipale