•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police d'Ottawa recherche le bon samaritain qui l'a aidée à porter secours à une femme qui se noyait

L'agente Laura Monette, du Service de police d'Ottawa.

L'agente Laura Monette aimerait remercier l'homme qui l'a aidée à porter secours à une femme qui se noyait.

Photo : Courtoisie : Service de police d'Ottawa

Radio-Canada

Le Service de police d'Ottawa (SPO) recherche le bon samaritain qui a aidé une policière à sortir une femme d'une piscine le mois dernier, ce qui lui a probablement sauvé la vie.

L'agente Laura Monette, qui travaille au SPO depuis moins d'un an, patrouillait dans le quartier de Vanier le 29 juillet lorsqu'elle a reçu un appel concernant une possible noyade dans un immeuble d'habitation, a détaillé le SPO dans un communiqué.

Lorsqu'elle est arrivée sur les lieux, elle a trouvé une femme tout au fond d'une piscine intérieure, à environ trois mètres de profondeur.

L'agente, qui a enlevé tout son équipement, était sur le point de sauter lorsqu'un jeune homme s'est approché et lui a dit qu'il allait sauter dans l'eau avec elle.

Bien que bonne nageuse, Laura Monette s'est elle-même retrouvée en difficulté.

Mes bottes et le contenu de mes poches m' alourdissaient, ce qui a clairement rendu la tâche plus difficile, précise-t-elle.

Quand elle a refait surface pour reprendre sa respiration, le jeune homme avait déjà attrapé la femme et la ramenait à la surface.

Les deux sauveteurs ont remonté la femme sur le côté de la piscine, aidés d'autres personnes à qui l'agente a demandé de tourner la victime sur le côté.

« Il était très courageux »

Laura Monette a aussi eu du mal à sortir de la piscine et elle a dû utiliser l'échelle.

Elle a réanimé la victime, qui manquait d'oxygène.

Les ambulanciers sont rapidement arrivés et ont pris la relève.

Dans la frénésie du moment, l'agente a perdu la trace du jeune homme qui l'avait aidée à sauver la femme.

Quand j'ai regardé autour de moi, il était déjà parti.

Je voulais lui dire qu'il était très courageux. Elle ne serait probablement plus en vie s'il n'avait pas agi comme il l'a fait, ajoute Laura Monette.

Des témoins ont raconté à la police que la femme - qui ne savait pas bien nager - était dans la piscine avec une amie dans une zone peu profonde quand elle a soudain perdu pied. Son amie a essayé de l'atteindre avec une perche, mais en vain.

Ottawa-Gatineau

Accidents et catastrophes