•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La protection offerte par Desjardins est « très complète », assure son PDG

Plan moyen de M. Cormier dans un studio

Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Alors que moins de 30 % des membres victimes du vol de données se sont inscrits au service de protection d’Equifax, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins Guy Cormier assure que ses clients sont déjà satisfaits des solutions proposées par l’institution bancaire et se veut rassurant.

En entrevue à RDI Économie, M. Cormier n'est pas découragé de savoir que seulement 27 % des membres se sont inscrits à Equifax après le vol de données qui a touché 2,9 millions de clients de Desjardins. Selon lui, les membres qu'il a rencontrés affirment être rassurés par la protection offerte et ne ressentent pas le besoin de s’inscrire à Equifax.

Il indique également que les membres ont jusqu’au 31 décembre pour s’inscrire. Selon lui, ça progresse graduellement.

Réagissant à notre enquête qui a montré que des membres, inscrits au service d'Equifax, ont pu acquérir une carte de crédit d’une autre institution sans être alertés, M. Cormier explique que l’alerte peut prendre un certain temps. C’est pour ça qu’on a lancé la protection membre Desjardins, a-t-il indiqué.

Nous avons lancé notre propre protection qui vous permet s’il y a une quelconque transaction douteuse dans votre compte chez Desjardins, peu importe le montant, [...] on vous rembourse en totalité, explique M. Cormier.

Il précise qu'une assistance est aussi offerte aux victimes de vol de données. L'institution met les membres en relation avec des spécialistes qui vont vous aider, même appeler avec vous des tierces parties, ajoute-t-il.

La protection Desjardins comprend également des frais personnels reliés au vol d'identité, note-t-il. Qu'il s'agisse de manquer une journée au travail ou encore de frais de garderie, Desjardins rembourse jusqu'à concurrence de 50 000 $, assure le PDG.

Beaucoup de gens ont dit que cette protection est adéquate, a précisé M. Cormier.

Entrevue avec Guy Cormier

Pas de pertes de clients

Pour ce qui est du service de protection de TransUnion, M. Cormier a indiqué que Desjardins fait déjà affaire avec ce service.

Les membres Desjardins peuvent utiliser ce service à travers la plateforme Accès D pour avoir accès à [leur] cote de crédit TransUnion, à [leur] bureau de crédit TransUnion et à [leur] historique de crédit TransUnion, a-t-il dit.

Il n’y a pas de service d’alerte [avec TransUnion]. On a décidé de ne pas aller jusqu’au service d’alertage (sic) parce qu’il y a déjà le service d’alertage d’Equifax couvert pour cinq ans, vous avez la protection membre Desjardins qui est très complète et vous avez l’offre de service TransUnion sur nos plateformes. Donc, avec ces trois services […], on est convaincu que cette protection est très complète.

M. Cormier affirme qu’il n’y a pas eu de perte de clients après l’annonce du vol de données personnelles.

La croissance de nos membres depuis le 20 juin est de 3300 nouveaux membres nets. On ne voit pas de baisse de volume d’affaires, on ne voit pas de hausse de la fraude non plus. Je tiens à rassurer les gens, affirme-t-il.

Commentant les résultats trimestriels du Mouvement Desjardins, Guy Cormier a expliqué cette performance, qui représente le deuxième trimestre de toute l’histoire du mouvement, par une croissance importante des marchés hypothécaires, du marché d’habitation et le prêt aux entreprises.

Malgré tout, il a fallu prévoir une somme de 70 millions de dollars au deuxième trimestre en raison du vol de données personnelles.

Finances personnelles

Économie