•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cartographier les inondations en Saskatchewan pour mieux évaluer les risques

Vue aérienne d'une ferme inondée.

Une ferme inondée près de Gainsborough, dans le sud-est de la Saskatchewan (archives).

Photo : La Presse canadienne / Don Healy

Radio-Canada

Les habitants de 21 communautés de la Saskatchewan pourront à l’avenir mieux évaluer les risques d’inondation dans leur région grâce à des projets de cartographie des zones inondées lancés cet été.

« La cartographie des inondations joue un rôle primordial dans la gestion des risques des collectivités ainsi que dans la mise en œuvre de mesures d’atténuation efficaces », déclare le ministre responsable de l'Agence de sécurité de l’eau de la Saskatchewan (WSA) Dustin Duncan, dans un communiqué.

Le projet identifiera les lieux qui ont connu des inondations et tiendra compte aussi des risques d'inondation engendrés par les changements climatiques, explique le communiqué du gouvernement provincial.

« Ces informations permettront, grâce à des modèles, de savoir ce qui se passera si une communauté reçoit en 48 h la quantité de précipitations normalement reçue en une année », précise le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Un premier projet, évalué à 1 million de dollars et financé en parts égales par le gouvernement fédéral et WSA touche les 20 communautés suivantes :

  • Les villes de Regina, Saskatoon, Melfort, Moose Jaw, Weyburn et Yorkton
  • Les municipalités de Arborfield, Cudworth, Eastend, Foam Lake, La Ronge, Lashburn, Maple Creek, Tisdale, Wadena, Watson et Wolseley
  • Les villages de Air Ronge, Borden et Gainsborough.

Un deuxième projet de 120 000 $ permettra la mise à jour de la cartographie des inondations à Prince Albert. La Ville et le gouvernement fédéral financent ce projet en parts égales.

L'argent du fédéral pour les deux projets provient du Programme national d’atténuation des catastrophes lancé en 2015.

Avec les informations d'Emmanuelle Poisson

Saskatchewan

Incidents et catastrophes naturelles