•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recherche de témoins dans la mort par surdose filmée d’un garçon de 14 ans

Photo d'un jeune garçon dans un cadre.

Carson Crimeni respirait toujours lorsqu’il a été retrouvé par son grand-père sur le trottoir du parc de planche à roulettes de Walnut Grove. Des images de sa mort circulent sur les réseaux sociaux.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) demande à toute personne ayant pu voir ou être en contact avec Carson Crimeni, un adolescent de 14 ans mort d’une surdose à Langley, mercredi dernier, de se manifester.

Le jeune garçon respirait toujours lorsqu’il a été retrouvé par son grand-père sur le trottoir du parc de planche à roulettes de Walnut Grove. Sa famille croit que quelqu'un lui a donné de la drogue. Son téléphone cellulaire se trouvait dans une poubelle à proximité.

L'adolescent a été transporté à l'hôpital où sa mort a été constatée. Les enquêteurs cherchent maintenant à parler à toute personne qui aurait pu être en contact avec lui dans ses dernières heures.

La mort diffusée sur les réseaux sociaux

Des vidéos de ses derniers moments circulent sur les médias sociaux et suscitent l'indignation. On y voit notamment Carson en détresse pendant que des gens rient et le filment.

« Ils l'ont laissé mourir. »

— Une citation de  Darrel Crimeni, grand-père de Carson
Un homme assis, pleure.

Aron Crimeni demande aux témoins d'aider la GRC dans leur enquête.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Le père de la victime, Aron Crimeni demande aux témoins de collaborer avec la Gendarmerie royale du Canada, mais demande à ceux et celles qui sont choqués de ce qui s'est passé de laisser la police mener l'enquête.

« Nous devons faire confiance à la GRC. Toute action autre que celle de fournir des conseils et des preuves nuirait à l'enquête. »

— Une citation de  Aron Crimeni, père de Carson
Des adolescents posent des fleurs sur le sol.

Des membres de la communauté se sont réunis au centre communautaire de Walnut Grove, jeudi soir, en l'honneur de Carson Crimeni.

Photo : Radio-Canada / Shane MacKichen

L'effet de foule

L’avocate en droit criminel Kayla Lee croit que les gens qui sont restés impassibles en présence du jeune garçon l'ont considéré comme un divertissement, et non comme un être humain. Elle attribue ce comportement à la pression des pairs et à l'effet de foule qui peuvent parfois brouiller la réaction appropriée à une situation donnée.

Elle estime qu'un délit a été commis et que la prise de vidéos constitue une preuve suffisante pour démontrer un mépris délibéré de la vie de l'adolescent.

Toute personne âgée de 12 à 18 ans accusée de la mort de Carson Crimeni serait poursuivie devant un tribunal pour adolescents, rappelle-t-elle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !