•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partisans de l'énergie solaire ne veulent pas être éclipsés dans le débat électoral

Pierre Verrière

Il y a un an, Hydro-Manitoba mettait fin à un programme pilote qui permettait de bénéficier d'un rabais pour encourager la conversion vers l'énergie solaire. Depuis, certaines entreprises spécialisées dans le domaine ont quitté la province. D'autres espèrent que l'énergie solaire s'invitera dans le débat électoral et que l’industrie retrouvera un nouveau souffle avec le prochain gouvernement.

Il y a deux ans, Hans Gorter choisissait d'installer des panneaux solaires sur sa ferme laitière située à Otterburne, à 56 kilomètres au sud de Winnipeg.

Pour ce producteur laitier dont l'exploitation est devenue la plus grosse centrale photovoltaïque du Manitoba, cela représentait à l’époque une petite révolution énergétique.

Un homme aux cheveux court et portant un t shirt bleu photographié devant des panneaux solaires.

Hans Gorter est fermier laitier à Otterburne. Il a profité du programme mis en place par Hydro-Manitoba pour installer des panneaux solaires sur son exploitation et en faire la plus grosse centrale photovoltaïque du Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Nous couvrons entre 85 et 90 % de notre facture d’électricité avec cette installation, explique Hans Gorter.

Normalement, la dépense en électricité annuelle de la ferme avoisine les 30 000 $ et nous devons probablement couvrir 25 000 $.

Comme d'autres Manitobains, Hans Gorter a profité d'un projet pilote mis en place par Hydro-Manitoba qui permettait de bénéficier d'un rabais suivant la taille du système installé.

Le but était alors d'encourager la conversion vers l'énergie solaire. Selon certains professionnels, le programme proposé par Hydro-Manitoba était alors considéré comme le plus généreux au pays.

À l'époque, Hans Gorter fait appel à la compagnie Sycamore Energy Inc. basée à Winnipeg, pour faire les travaux.

Il y a un an, Hydro-Manitoba a pourtant mis fin à l'initiative.

En effet, en lançant son projet, la société de la Couronne s'attendait à recevoir une centaine de demandes, mais il y en a eu 1550.

Hydro-Manitoba indique que lorsque le programme a débuté, la province comptait quatre compagnies certifiées. Deux ans plus tard, quand le projet pilote a pris fin, il y en avait 40.

Hydro-Manitoba n'a pas souhaité donner suite à nos demandes d'entretien.

Un homme portant une chemsie bleu devant un panneau solaire.

Alex Stuart, le cofondateur de l'entreprise Sycamore Energy Inc., spécialisée dans l'installation de panneaux solaires, aimerait que l'énergie solaire revienne au centre du débat dans ces élections provinciales.

Photo : Radio-Canada

Le résultat de cet arrêt brutal du programme a été une chute des ventes, mais aussi des pertes d'emplois dans la province. Plusieurs entreprises ont simplement fermé et se sont établies dans une autre province, indique le cofondateur de Sycamore Energy Inc.  Alex Stuart.

Nous devons maintenant repenser notre modèle économique en entier pour nous adapter au changement.

L'hiver dernier, la société Sycamore a d'ailleurs elle-même ouvert une nouvelle succursale en Saskatchewan. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la province voisine accueille des entreprises spécialisée dans l'énergie solaire. En décembre, l'entreprise manitobaine Living Skies Solar s'y est relocalisée. À l'époque, la direction de l'entreprise avait indiqué que le marché saskatchewanais est désormais beaucoup plus intéressant que le marché manitobain.

Reste que le potentiel de la province en matière d'énergie solaire ne fait aucun doute.

Les professionnels de l'industrie expliquent que la technologie solaire peut toujours jouer un rôle dans la province. Elle peut réduire la pression sur le système de distribution de l’électricité tout en libérant de la capacité de réseau pour l'exportation et en allégeant la tension du réseau pendant les périodes de sécheresse.

Pour Alex Stuart, le programme abandonné par Hydro-Manitoba commençait pourtant à donner des résultats.

Grâce à ce rabais, nous avons fait un saut de la cinquième à la troisième place au pays en terme de capacité solaire, souligne-t-il.

Il espère maintenant que les candidats inscrivent l'énergie solaire parmi leur priorité.

Si nous pouvions amener les candidats à se positionner sur le solaire, sur les opportunités que nous avons, sur les ressources non exploitées que nous avons en terme d’énergie solaire... je pense que c'est un thème qui manque au débat, estime M. Stuart.

Le fermier Hans Gorter aimerait lui aussi voir les candidats et les futurs élus prendre position.

J’espère que tous les candidats qui se présentent aux élections feront preuve de créativité et sortiront des sentiers battus et qu’ils réfléchiront à une nouvelle stratégie énergétique pour la province.

Des partis se positionnent

Samedi, le Parti progressiste-conservateur a annoncé qu’en cas de réélection, il offrirait 25 millions de dollars sous forme de rabais pour aider les Manitobains à compenser les coûts de la rénovation écoénergétique de maisons existantes et de bâtiments commerciaux.

Le programme de modernisation serait mis en œuvre par Efficacité Manitoba, la nouvelle société d'État axée sur la conservation de l'énergie, créée pour reprendre le programme Power Smart d’Hydro Manitoba.

Selon la candidate progressiste conservatrice dans la circonscription de Riel, Rochelle Squires, des ristournes s'appliqueraient à la rénovation de portes et fenêtres, à la conversion d'appareils de chauffage et aux appareils électroménagers achetés pour que les maisons et les entreprises émettent moins de gaz à effet de serre.

Dans sa plateforme, le Parti vert propose aussi d’augmenter l’efficacité des maisons et des bâtiments. Il prévoit pour cela établir un rabais pour que les édifices au Manitoba soient correctement isolés.

Par ailleurs, le Parti vert modifierait les codes du bâtiment pour s’assurer que tous les nouveaux bâtiments répondent aux normes d'isolation à très haute efficacité énergétique.

Le NPD entend de son côté utiliser Hydro-Manitoba pour générer plus d’emplois verts grâce à des services élargis, développer la géothermie et l’énergie solaire en utilisant le savoir-faire d’Hydro-Manitoba afin de transformer la société en une entreprise d’énergie renouvelable.

Le Parti libéral du Manitoba se dit également en faveur de l’énergie solaire et indique qu’il cherchera des solutions pour remettre en place un programme de rabais pour encourager la conversion vers l'énergie solaire.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Manitoba

Politique provinciale