•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une charcuterie européenne au Témiscamingue

L'ancien maire de Ville-Marie, Bernard Flébus, ouvre une charcuterie à Lorrainville, au Témiscamingue.

L'ancien maire de Ville-Marie, Bernard Flébus, ouvre une charcuterie à Lorrainville, au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Radio-Canada

Une nouvelle entreprise fait son apparition dans le village de Lorrainville au Témiscamingue. La charcuterie européenne Extrem' Boreal a été mise sur pied par l'ancien maire de Ville-Marie, Bernard Flébus.

Devant des dizaines de personnes, Bernard Flébus présente ses créations. Trois saucissons composés de différentes saveurs. C'est la base, il y en aura d'autres puisque l'entrepreneur à des idées plein la tête.

Bernard Flébus utilise les anciens locaux de la Fromagerie au village de Lorrainville pour produire ses saucissons.

Même si les recettes proviennent de l'Europe, il affirme que ses produits ont aussi une touche témiscamienne, cette MRC qui l'a accueilli il y a 30 ans.

C'est sûr que l'empreinte témiscamienne va être extrêmement forte sur les produits. Je me devais, de par mes racines, d'inscrire que les recettes de base viennent des vieux pays, explique-t-il.

L'ancien maire de Ville-Marie, Bernard Flébus, ouvre une charcuterie à Lorrainville, au Témiscamingue.

L'ancien maire de Ville-Marie, Bernard Flébus, ouvre une charcuterie à Lorrainville, au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

« C'était dans mon ADN d'ouvrir une charcuterie »

C'est à Liège, en Belgique, que l'entrepreneur a développé son goût pour les charcuteries. Il avait 4 ans. Ses grands-parents maternels travaillaient dans le même domaine. Il se souvient donc des goûts et des odeurs.

C'est toutefois à 54 ans qu'il réalise enfin son rêve de jeune garçon qui lui impose un nouveau mode de vie.

C'est l'autre version du Bernard Flébus toujours speedé où je prends le temps. On prend le temps. D'ailleurs on a acheté une ferme, on est en train de bâtir un troupeau. Mais on ne court pas, se réjouit-il.

Les produits d'Extrem'Boreal devraient être commercialisés dès cet automne. Bernard Flébus fait d'ailleurs l'élevage de ses propres cochons afin d'offrir un produit de la ferme à l'assiette.

Développement économique pour Lorrainville

Pour la municipalité de Lorrainville, l'arrivée d'Extrem'Boreal est fort appréciée.

C'est un ajout à un noyau agroalimentaire ici à Lorrainville. On est contents. Il y a la boulangerie, la fromagerie et maintenant la charcuterie. Ça contribue au dynamisme économique de la municipalité, explique le maire de Lorrainville, Simon Gélinas.

Les trois commerces se promettent d'ailleurs de s'entraider et de développer de nouveaux projets.

Abitibi–Témiscamingue

Alimentation