•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD veut rouvrir les urgences de Concordia et de Seven Oaks

Wab Kinew derrière un lutrin installé dehors sur un gazon devant l'hôpital de Concordia avec en arrière-plan des militants pour le maintien des services d'urgence.

Le chef du NPD, Wab Kinew, promet de rouvrir les urgences de Concordia et de Seven Oaks.

Photo : Radio-Canada / Camille Gris-Roy

Radio-Canada

Le chef du NPD du Manitoba, Wab Kinew, promet de rouvrir les deux services d’urgence récemment convertis en centre de soins pour urgences mineures. Il veut également ajouter des lits dans les hôpitaux.

Wab Kinew maintient son angle d’attaque en amont des élections provinciales prévues pour le 10 septembre.

Il affirme vouloir « réparer les dégâts causés par Brian Pallister » lors du remaniement du système de santé.

« Cette élection concerne le système de santé. M. Pallister et ses députés n’ont pas écouté les manifestations et les personnes qui se sont exprimées. On s’engage à faire plus et mieux pour les soins de santé », ajoute-t-il.

Le NPD compte donc rouvrir les services d’urgences des hôpitaux de Concordia et de Seven Oaks avec un budget de 8 millions de dollars par an, réparti équitablement entre les deux services.

Toutefois Wab Kinew reconnaît que le retour des urgences ne sera pas immédiat.

« On ne les rouvrira que lorsque cela sera sûr de le faire. On va travailler avec les infirmières. Il ne faut pas s'en cacher, cela prendra du temps de défaire les dommages créés par M. Pallister », prévient-il.

Avant la fin de la première année, le chef du NPD veut aussi ajouter cinq lits de soins de courte durée dans les hôpitaux de la province et prévoit d’en ajouter davantage par la suite.

Néanmoins, il ne précise pas où ces lits pourraient être installés. Il explique vouloir en discuter avec le personnel de la santé pour répondre aux besoins de façon adéquate.

« On écoute le personnel du milieu de la santé. Il nous faut faire une pause et réparer le système de santé. Les infirmières et les médecins sont les vrais experts », conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Élections provinciales