•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'un des copropriétaires de la Boulangerie Lacroix périt dans un écrasement d'avion

Des voitures de la Sûreté du Québec sur les lieux d'un écrasement d'avion.

L'avion s'est écrasé lors d'une manoeuvre d'atterrissage d'urgence.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Radio-Canada

L'homme qui est mort dans l'écrasement d'avion survenu hier soir est le copropriétaire de la Boulangerie Lacroix Alain Lacroix.

Le pilote de 56 ans prenait place à bord d'un appareil avec un autre homme, de 29 ans, qui est toujours hospitalisé pour des blessures graves.

La Sûreté du Québec précise que l'impact aurait pu avoir lieu lors d'une manœuvre d'atterrissage d'urgence sur le rang 10 et 1 à Val-Paradis.

Le copropriétaire de la Boulangerie Lacroix, à Normétal, Alain Lacroix

Le copropriétaire de la Boulangerie Lacroix, à Normétal, Alain Lacroix

Photo : Gracieuseté

Selon un ami de la famille, Frédéric Doire, M. Lacroix était un pilote expérimenté.

Alain, c'est un excellent pilote, alors on avait bien espoir parce qu'on sait qu'il a vécu plusieurs aventures, rappelle M. Doire. Il a été dernièrement dans l'Ouest canadien avec cet appareil-là pour faire la balade de sa vie comme il avait dit. [Dimanche], on avait bien espoir que ça finisse bien, malheureusement ça n'a pas été le cas.

Selon Claudine Gagnon la communauté de 850 habitants appréciait d'ailleurs suivre les aventures de pilotage d'Alain Lacroix, qu'il partageait souvent sur les réseaux sociaux.

C'était un excellent pilote, il était bien débrouillard. Il a tout le temps réussi à, réussir sa shot, comme on dit. Hier, on avait bien espoir que ça finisse bien, malheureusement ça n'a pas été le cas, indique-t-elle.

Frédéric Doire raconte d'ailleurs qu'Alain Lacroix avait déjà piloté plusieurs fois dans des conditions difficiles. Il revenait d'un voyage dans l'ouest Canadien, avec le même avion qui a été impliqué dans l'accident de dimanche soir.

« Une catastrophe pour le village de Normétal et la famille Lacroix »

Alain Lacroix était très impliqué dans sa communauté. En plus d'être le plus important employeur du village, les Lacroix sont le coeur du village selon Frédéric Doire.

C'est sûr que le village est complètement atterré, mes pensées vont à la famille aussi. C'est une épreuve dont on aurait pu se passer, souligne-t-il. Normétal c'est monoindustriel, ils emploient beaucoup de gens, mes pensées vont également aux employés de cette grande entreprise, qui est en passant la dernière grande boulangerie industrialisée en Abitibi-Témiscamingue, ce qui est quand même remarquable.

La Boulangerie Lacroix a pignon sur rue à Normétal depuis 1951.

L'entreprise familiale distribue du pain commercial, du pain artisanal ainsi que du pain de spécialité aux quatre coins de la province.

Abitibi–Témiscamingue

Accidents et catastrophes