•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il m'a appris à être Autochtone » : une légende innue s’éteint

Antoine Malec.

La communauté innue de Nutashkuan est en deuil à la suite du décès d'Antoine Malec.

Photo : Facebook/Famille Malec

Radio-Canada

La communauté innue de Nutashkuan a perdu l'un de ses membres les plus estimés alors que s'amorçait le Festival du conte et de la légende de l'Innucadie.

Antoine Malec, véritable légende vivante et deuxième Innu de la communauté pour ce qui est de l'âge, est décédé vendredi.

Il était connu pour avoir été l'un des principaux personnages du documentaire La conquête de l’Amérique, d'Arthur Lamothe.

Ardant défenseur de la rivière Natashquan, il était l’un des derniers Innus à avoir vécu pendant longtemps de façon nomade.

Sa soeur, Marie-Paule Malec, explique qu’il a longtemps vécu dans le « Nutshimit », le territoire, avec ses parents.

Les aînés, ce sont nos bibliothèques et ce sont aussi nos savoirs.

Marie-Paule Malec, soeur d’Antoine Malec
Antoine Malec avec sa famille

Antoine Malec a transmis un bagage de connaissances et de valeurs à ses descendants, comme à son petit-fils, Marco Malec.

Photo : Facebook/Famille Malec

C'était un grand homme, croit son petit-fils, Marco Malec. Il a fait beaucoup de choses pour la communauté. Il était fort, il était grand et il m'a appris à être pareil, savoir vivre avec ferveur, la force, tout.

Il m'a appris à être Autochtone.

Marco Malec, petit-fils d'Antoine Malec

Les aînés, qui sont porteurs de légendes et de mémoire, sont particulièrement respectés chez les Innus, qui comptent sur la tradition orale pour préserver leurs savoirs traditionnels.

Mon frère, il m'a tout donné, tout laissé, raconte son frère, Mathias Malec. Mon frère, c'était comme un universitaire, un grand universitaire, un professeur professionnel.

Un cimetière dans la communauté de Nutashkuan

La communauté innue de Nutashkuan est en deuil à la suite du décès de l'aîné Antoine Malec.

Photo : Radio-Canada

Antoine Malec est décédé vendredi dans son sommeil à l’âge de 88 ans.

D’après un reportage de Jean-Louis Bordeleau

Côte-Nord

Autochtones