•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie s’est invitée au Triathlon du Saguenay, à Jonquière

Un cycliste circule dans une rue sous la pluie.

La chaussée pouvait être glissante à certains endroits.

Photo : Radio-Canada / Sarah Pedneault

Radio-Canada

S’il faut en croire ses organisateurs, le Triathlon du Saguenay se déroule généralement sous les meilleurs auspices côté météorologique. Or, dimanche, dame Nature a eu envie de pimenter l’événement en offrant non pas du soleil, mais bien de la pluie aux participants.

Il en fallait bien plus pour les décourager.

Selon le gagnant de l’épreuve olympique, qui comportait 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course, tout le monde s’est efforcé de faire contre mauvaise fortune bon cœur.

Frédéric Bouchard a soutenu que lors de la portion cycliste du parcours, la prudence était de rigueur pour éviter de glisser.

Par contre, à son avis, c’était agréable de pouvoir courir et nager dans un climat plus frais qu’à l’habitude.

L’un des organisateurs du Triathlon du Saguenay a abondé dans le même sens que M. Bouchard.

Normand Vachon a rappelé que l’an dernier, c’était la canicule.

Plusieurs athlètes avaient alors éprouvé beaucoup de difficultés, a-t-il souligné.

Saguenay–Lac-St-Jean

Triathlon