•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La lutte contre les changements climatiques : une priorité pour les jeunes libéraux

Des jeunes militants libéraux réunis en congrès à Québec.

De jeunes militants libéraux réunis en congrès à Québec.

Photo : Radio-Canada / Fanny Samson

Radio-Canada

Les jeunes libéraux réunis en congrès à Québec veulent que leur parti devienne le champion de l'économie verte et de la lutte contre les changements climatiques.

La Commission-Jeunesse du PLQ a adopté 42 propositions lors de la première journée du congrès samedi, dont l'une exige qu'un futur gouvernement libéral déclare l'état d'urgence climatique.

Les 400 jeunes militants réunis à l'Université Laval entendent mettre de la pression sur les candidats à la direction du parti afin que l'environnement occupe une place importante dans leurs plateformes. Ils ont le sentiment que le Parti libéral, dont plusieurs élus sont présents pendant la fin de semaine, est à l'écoute de leurs revendications.

Il n'y a pas beaucoup de partis politiques qui ont une bonne plateforme électorale en termes de changements climatiques. La défaite lors des dernières élections nous a permis de faire un changement de cap, croit un jeune militant. C'est le prochain projet de société, c'est vers ça que la Commission-Jeunesse veut se diriger et c'est vers ça que le prochain chef va devoir s'axer, ajoute une autre militante libérale.

La journée de dimanche sera consacrée à la question identitaire. Les jeunes libéraux prônent l'interculturalisme plutôt que le multiculturalisme, une position qui divise le parti et qui interpelle les candidats à la direction. Dominique Anglade n'a pas voulu se prononcer sur cette proposition, tandis que Marwah Rizqy s'est dite ouverte à ce virage idéologique.

Gaétan Barrette, qui réfléchit toujours à l'idée de se lancer dans la course à la chefferie du PLQ, veut que le parti se tourne vers une position plus nationaliste.

Le 37e Congrès de la Commission-Jeunesse du PLQ se termine dimanche après-midi avec les allocutions du chef intérimaire Pierre Arcand et du président de l'aile jeunesse du parti, Stéphane Stril.

La course à la direction du PLQ commence officiellement le 23 novembre lors du conseil général du parti à Sherbrooke. Le prochain chef sera choisi au printemps 2020 par les militants, dont la Commission-Jeunesse détient le tiers des voix.

Québec

Politique provinciale