•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un marché public virtuel arrive à Ottawa

Des tomates, des concombres, des tomates cerises, des carottes et d'autres légumes en vente dans un kiosque d'agriculteur au marché By, à Ottawa, à l'été 2019.

L'entreprise Farm to Hand souhaite connecter les agriculteurs et les consommateurs.

Photo : Dereck Doherty

Radio-Canada

Un premier marché public en ligne a commencé à livrer des produits alimentaires directement des agriculteurs à la table de leurs clients à Ottawa.

L’entreprise Farm to Hand souhaite faciliter l’accès aux produits locaux et frais aux personnes qui ne peuvent se déplacer au marché public local en offrant la livraison à domicile.

La différence entre nous et les marchés publics, c’est le côté pratique et le fait d’être disponible sur demande, a indiqué le cofondateur Sean Mallin, en entrevue à CBC.

Souvent, des gens qui souhaitent acheter ce genre de produit n’ont pas le temps de se rendre au marché le samedi, a-t-il dit. Tout le monde veut manger local, alors quand c’est facile pour les gens de le faire, ça arrive.

Mettre en contact les agriculteurs et les consommateurs

La plateforme en ligne permet aux agriculteurs de faire une liste de leurs produits afin que les consommateurs puissent les recevoir directement à leur porte.

Ce qu’on tente de construire, c’est un lien entre les agriculteurs et les consommateurs, a expliqué M. Mallin. Quand les gens remplissent leur panier, ils ne le remplissent pas seulement avec de la nourriture, mais aussi avec les histoires de chaque agriculteur d’où les produits proviennent.

M. Mallin souhaite connecter les gens à cet écosystème de nourriture vibrant qui se trouve autour d’eux, mais aussi de soutenir les agriculteurs locaux.

Le marché virtuel est présentement limité à la ville d’Ottawa pendant sa période de projet pilote, mais Sean Mallin, âgé de 21 ans, souhaite déjà que son entreprise prenne de l’ampleur.

[Nous avons choisi Ottawa parce que] la ville s’intéresse à cela. Ottawa pense vraiment à l’alimentation locale et à la consommation durable, a-t-il conclu.

D'après les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Consommation